Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 octobre 2011 1 17 /10 /octobre /2011 21:01

Comment mécroire au Taghout ?

 

Manière de mécroire au Taghout :


  •       croire au fait que toute adoration vouée à autre qu’Allah sbh est invalide,
  •       délaisser l’adoration du Taghout,
  •       le désavouer,
  •       le traiter de mécréant et le combattre, ainsi que ceux qui le suivent.

 

Pour comprendre ce concept de Taghout plus clairement, prenons des exemples de la société actuelle :

 

Allah sbh dit dans Son Noble Livre :

« Le voleur et la voleuse, à tous deux coupez la main, en punition de ce qu'ils se sont acquis, et comme châtiment de la part d'Allah. Allah est Puissant et Sage. »

(Sourate 5 verset 38)

 

Dans ce noble verset, Allah sbh nous donne un ordre clair, sans aucune ambiguïté, qui est : quelle que soit la personne qui vole, homme ou femme, alors il nous incombe de lui couper la main en punition de ce qu’elle a commis. Ceci est l’ordre d’Allah en ce qui concerne le voleur (homme ou femme) et cela est valable jusqu’au jour du jugement, tant que subsistent les cieux et la Terre.


Après cet ordre, si quelqu’un, quel que soit son statut, donne un autre verdict, qui de ce fait empêche de couper la main du voleur ; de même, s’il dit qu’il est nécessaire d’enfermer le voleur parce que le fait de lui couper la main est inapproprié à notre époque ; ou s’il prétend que cette règle n’est pas dissuasive et qu’une règle plus appropriée serait de le tuer ou une autre règle, alors une telle personne a dépassé ses limites et est devenue un Taghout.


En effet, quiconque rend un jugement autre que celui d'Allah sbh en ce qui concerne le vol, que ce soit en augmentant ou en diminuant la punition, même s'il ne déclare pas ouvertement que le jugement d'Allah sbh est incorrect ou qu'il ne l'accepte pas, s'est alors mis à l'égal d'Allah sbh et s'est donné un attribut exclusivement réservé au Créateur de l'univers, qui est le droit de juger et d'établir les règles qui régissent les relations entre les personnes. Il s'est, de ce fait, élevé au rang de divinité en dehors d'Allah sbh, même s'il ne prétend pas cela et même s'il ne dit pas ouvertement : "Je suis une divinité en dehors d'Allah" ou encore "adorez-moi je suis une divinité".


En effet, cette personne s'est attribuée un droit qui appartient seulement à Allah sbh L'Unique, sans aucun associé, et a donc de cette manière dépassé ses limites et est devenue un Taghout.

 

Quiconque obéit à ces types de personnes, ou ne les excommunie pas (appeler ou considérer quelqu'un comme kafir), ou encore ne traite pas de kafir ceux qui ne les considèrent pas comme mécréants, est alors lui-même un mécréant et a rendu non valide son Iman et ceci même s'il jeûne, prie, accomplit le hajj et prétend être musulman.

 

La raison pour laquelle ces personnes sont mécréantes est qu'elles n'ont pas excommunié (pratiquer le takfir) le Taghout comme Allah sbh leur a ordonné de le faire. De ce fait, elles n'ont pas rempli la condition, qui est nécessaire avant d'entrer dans l'Iman et sans laquelle l'Iman, l'Islam et les actions sont sans valeur, qui est de rejeter et de mécroire au Taghout.


Il y a un autre exemple qui clarifie la notion de Taghout :

 

Allah sbh a dit dans le Qur’an :

« … Alors qu'Allah a rendu licite le commerce, et illicite l'intérêt. »

(Sourate 2 verset 275)

 

Ce verset nous montre que l'intérêt est interdit (haram). Si le dirigeant d'un certain pays autorise l'intérêt ou établit une loi pour que les banques puissent travailler avec l'intérêt, s’il leur permet de continuer leur travail dans le pays et autorise le commerce avec intérêt, alors ce dirigeant, bien qu'il n'ait pas prétendu ouvertement que "l'intérêt n'est pas interdit", s'est simplement par cette action opposé au commandement d'Allah sbh. Il a permis ce qu’Allah sbh a interdit et s'est attribué un droit qui n'appartient à personne, si ce n'est au Seigneur et Créateur des mondes : "le droit d'établir les règles qui régissent les relations entre les personnes".

 

Allah sbh dit :

« …Le pouvoir n'appartient qu'à Allah. »

(Sourate 12 verset 40)

 

Par conséquent ce dirigeant, bien qu'il n'ait pas clairement dit : "je suis une divinité en dehors d'Allah" comme a dit Pharaon, a de par son action, dépassé ses limites et s'est attribué la seigneurie et est de ce fait devenu un Taghout. Il nous incombe de le combattre et de l'excommunier, c’est-à-dire pratiquer sur lui le takfir, ainsi que tous ceux qui ne le considèrent pas comme mécréant. Tous ceux qui obéissent, soutiennent et suivent ce dirigeant, ou ne le rejettent pas, ne pratiquent pas sur lui le takfir ou encore sur ceux qui ne le considèrent pas comme mécréant, alors tous ceux-là sont des mécréants tout comme lui parce qu'ils n'ont pas rempli la condition nécessaire pour entrer dans l’Iman : "mécroire au Taghout".

 

 

Un autre exemple qui clarifie le sens de taghout :

Allah sbh dit:

« Et dis aux croyantes de baisser leurs regards, de garder leur chasteté, et de ne montrer de leurs atours que ce qui en paraît et qu'elles rabattent leur voile sur leurs poitrines ».

(Sourate 24 verset 31)

 

Dans ce verset, Allah sbh ordonne clairement aux femmes croyantes de rabattre leurs voiles sur leurs poitrines, afin de couvrir leurs cheveux, leur cou, ainsi que leurs boucles d’oreilles.


Si un dirigeant établit une loi qui autorise les femmes à circuler découvertes et dit qu'il s'agit d'un choix personnel, (celles qui veulent se couvrir peuvent le faire et celles qui ne veulent pas sont libres de ne pas le faire), alors ce dirigeant, par cette parole et cet acte a mis en place une loi autre que celle d'Allah sbh.

 

Il aura certes rejeté l'ordre d'Allah sbh en établissant une loi contraire à Sa loi. Ainsi par cette action, il s'est établi en tant que législateur égal à Allah sbh. Ce dirigeant a outrepassé ses limites et est donc devenu un Taghout même s'il prie, jeune, accomplit le hajj et prétend être musulman. Par cet acte, il s'est attribué un droit qui n'appartient à personne d'autre qu'à Allah sbh L'Unique, Créateur des cieux et de la Terre. Ce droit est celui d'établir des règles afin de régir la vie des hommes.


Quiconque obéit à ce genre de dirigeants ou l'appuie, ou ne pratique pas sur lui le takfir, ni sur ceux qui ne le considèrent pas comme mécréant, est alors lui-même un mécréant parce qu'il ne remplit pas la condition du rejet du Taghout, qui est une condition qu'Allah sbh a rendue fondamentale pour entrer dans l’Iman, comme nous l’avons montré précédemment.


Un autre exemple serait la parole d'Allah sbh :

« C'est Lui qui détient les clefs de l'Inconnaissable. Nul autre que Lui ne les connaît. Et Il connaît ce qui est dans la terre ferme, comme dans la mer. »

(Sourate 6 verset 59)

Allah sbh dit encore :

« [C'est Lui] qui connaît le Ghayb (l’invisible). Il ne dévoile Son Ghayb à personne, sauf à celui qu'Il agrée comme Messager et qu'Il fait précéder et suivre de gardiens vigilants »

 (Sourate 72 versets 26-27)

 

Allah sbh nous explique dans ces versets que "el ghayb" (l'invisible([1])) et la connaissance de celui-ci sont auprès d’Allah sbh seul. Personne n'a la capacité de connaître l'invisible à moins qu’Allah sbh l'en informe. Allah sbh a révélé quelques évènements de l'inconnaissable à certains messagers. Les messagers eux-mêmes ne connaissent pas l'invisible excepté par la puissance d'Allah sbh. Allah sbh a protégé cette révélation de l'effet des diables (shayatins).


Après avoir rendu claire cette réalité divine, il apparaît que si une personne prétend connaître "el ghayb", ce qui est dans le cœur des gens, ou ce qui va se passer dans le futur, il s’ensuit que :

 

Ø      Soit cette personne prétend qu'une révélation lui vient du ciel et donc que c'est un messager ou un prophète. De ce fait, elle rejette le fait que le prophète saw est le sceau des messagers et qu'il n'y a aucun prophète après lui et en conséquence, elle a mécru au message du prophète Mohammed saw ;

 

Ø      Soit cette personne prétend connaître l'invisible sans révélation venant d'Allah sbh et donc par conséquent prétend posséder un attribut qui n'appartient qu'à Allah l'Unique. De ce fait, elle se déclare être une divinité en dehors d'Allah sbh, même si elle ne le dit pas ouvertement.


Donc, toute personne qui prétend connaître l'invisible a dépassé ses limites et est devenu un Taghout. Pour cette raison, une telle personne, peu importe à quel point elle prétend être musulmane, prier, jeûner, accomplir le pèlerinage et remplir les piliers de l'Islam, aura certes mécru en prétendant connaître "el ghayb".

 

Tous ceux qui la croient ou lui obéissent, ou ne pratiquent pas sur elle le takfir ou sur ceux qui la considèrent comme musulmane, ont mécru et cela même s'ils jeûnent, prient et prétendent être musulmans, parce qu'ils n'ont pas rempli la condition de mécroire au Taghout. Personne n'entre dans l’Iman sans remplir cette condition. Ne remplir cette condition qu’avec des mots est sans valeur. Il est nécessaire de la remplir par le cœur, la parole et les actes.

 

Les quelques exemples cités ont permis de clarifier la notion de Taghout, afin qu'aussi bien l’individu commun que le savant puissent la comprendre. Ainsi, il incombe à chaque personne de constater sa position concernant le rejet du Taghout et la croyance qu'Allah sbh lui demande et sa position vis-à-vis de la religion qu’Allah sbh agrée.



[1] l’invisible : tout ce que nous ne pouvons percevoir et connaître ; tout ce dont nous ne pouvons même pas réaliser l’existence passée, présente ou future.

Partager cet article

Repost 0
Published by muwahhidin-vs-talafi
commenter cet article

commentaires

 

Tahakoum

 

  Le-Takfir-copie-1.jpg

 

  notion-de-base.jpgfleche2.jpg

  fleche.jpgReponse-aux-ambiguites.jpg

 

Comprendre l'Islam avec facilité

 

Comment se reconvertir a l'Islam

Recherche

  8365-حَدَّثَنَا فُضَيْلُ بْنُ عِيَاضٍ ، عَنِ الأَعْمَشِ ، عَنْ خَيْثَمَة ، عَنْ عَبْدِ اللهِ بْنِ عَمْرٍو , قَالَ : يَأْتِي عَلَى النَّاسِ زَمَانٌ يَجْتَمِعُونَ وَيُصَلُّونَ فِي الْمَسَاجِدِ وَلَيْسَ فِيهِمْ مُؤْمِنٌ. [مستدرك الحاكم برقم ٨٣٦٥]


Foudhayl Ibn Iyadh nous   rapporte, d’après Al-Amach, d’après Haythama, d’après Abd’Allah Ibn Amr   -qu’Allah les agrée- qui a dit : « Viendra au gens une époque ou il se rassemblerons et prierons dans les mosquées sans qu’il n’y est parmi eux, un seul croyant. » (Musulman Authentifié et rapporté par Al-Hakim n°8365, Ibn Abi Chayba n°30992, Kanz Al-Oumal n°31109, Al-Ajouri dans Al-shari’a page 87, Faryabi dans Sifat Al-Mounafiq n°101

 

30244- حَدَّثَنَا وَكِيعٌ ، عَن مُوسَى بْنِ عُبَيْدَةَ ، عَن وَهْبِ بْنِ وَهْبٍ ، عَن سَعِيدِ بْنِ الْمُسَيَّبِ ، عَن عُمَرَ ، أَنَّهُ كَانَ يَقُولُ إذَا اسْتَلَمَهُ يَعْنِي الْحَجَرَ : آمَنْت بِاللهِ وَكَفَرْت بِالطَّاغُوتِ. [مصنف ابن ابي شيبة برقم ٣٠٢٤٤]

 

Wakihrapporte, d’après Moussa Ibn Oubayda, d’après Wahb Ibn Wahb, d’après Saïd Ibn Al Moussayib, que Omar Ibn Al Khattab -qu'Allah les agrées- lorsqu’il touchait la pierre noir, disait : « J’ai Foi en Allah et je mécroie au Taghout » Rapporté par Ibn Abi Chayba dans sont Moussanaf n°30244 et n°16044

 

3518- حَدَّثَنَا حَاتِمُ بْنُ إسْمَاعِيلَ ، عَنْ جَعْفَرٍ ، عَنْ أَبِيهِ ، قَالَ : كَانَ عَلِيُّ بْنُ الْحُسَيْنِ يُعَلِّمُ وَلَدَهُ يَقُولُ قُلْ آمَنْت بِاَللَّهِ وَكَفَرْت بِالطَّاغُوتِ. [مصنف ابن ابي شيبة برقم ٣٥١٨]

 

Hatim Ibn Ismaïl rapporte d'après jaffar, d'après sont père qui dit: « Ali Ibn Al Housseyn -qu'Allah les agrées- enseignait a son fils ces paroles : « Dis : J’ai cru en Allah et mécru au Taghout. » Rapporté par Ibn Abi Chayba dans sont Moussanaf n°351

 

 

Mouadh Ibn Jabal –qu’Allah l’agrée- a dit : « J’accepte la vérité de quiconque l’apporte même si c’est un mécréant ou un pervers, et méfiez vous de l’égarement du sage, ils ont dis : comment savoir lorsqu’un mécréant dit une parole de vérité ? Il dit : la vérité est lumière. » Authentique rapporté par Abou Daoud n°4611 (202/4) Al-Hakim n°8422 (4/507) Bayhaqi n°20705 (10/210) Dhahabi 1/405 Majmoû‘Al Fatâwâ

Catégories