Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 octobre 2011 3 19 /10 /octobre /2011 00:03

Et maintenant qui est le croyant dans la religion d’Allah sbh ?

 

Allah sbh nous informe à propos des croyants ; Il dit :

« Non !... Par ton Seigneur ! Ils ne seront pas croyants aussi longtemps qu'ils ne t'auront demandé de juger de leurs disputes et qu'ils n'auront éprouvé nulle angoisse pour ce que tu auras décidé, et qu'ils se soumettent complètement [à ta sentence]. »

(Sourate 4 verset 65)

 

Dans ce verset, Allah sbh fait un serment en Son propre nom : celui qui ne se réfère pas et ne juge pas d'après ce que le prophète saw a apporté, que ce soit dans les grands ou petits litiges de la vie ; ou qui recherche ce jugement mais ne l'accepte pas ; ou encore l'accepte mais éprouve une aversion envers cette décision, alors cette personne n'est pas croyante.


Il ne peut pas y avoir d’Iman sans une consultation des verdicts du Qur’an et de la Sounnah, accompagnée de leur acceptation, et avec une totale soumission à ce jugement quel qu’il soit, sans aucun doute, affliction ou difficulté.

 

Pour qu’une personne soit comptée parmi les croyants, il faut obligatoirement qu’elle ne juge par rien d’autre que le Qur’an et la Sounnah du messager saw. Elle ne devra pas seulement se contenter de cela, mais elle devra aussi se soumettre à Son jugement et Son commandement, intérieurement et extérieurement.

 

Il arrive que des personnes prétendant être musulmanes disent : « Le pays dans lequel nous vivons n’est pas dirigé par la loi islamique. Si nous n’avons pas recours aux tribunaux du Taghout, qui ne jugent pas d’après ce qu’Allah sbh a révélé, alors nous allons perdre nos droits. Il est donc nécessaire pour nous, afin d’obtenir nos droits usurpés, d’aller dans ces tribunaux et de se plaindre. Nous ne croyons pas par le cœur en ces tribunaux, et nous les considérons comme un Taghout, mais il nous est inévitable d’y avoir recours afin de ne pas perdre nos droits. Comment pouvons-nous donc devenir mécréant en faisant ceci alors que nos intentions sont pures, que nos cœurs sont sincères pour Allah sbh et qu’il n’y a pas de shirk dans nos cœurs ni d’acceptation pour une loi autre que celle d’Allah sbh. »

 

A ces gens-là, nous demandons ceci :

 

▪Si quelqu’un vous vole votre droit et vous dit que tout ce que vous avez à faire pour le récupérer est de prier pour lui et de jeûner pour lui seulement. Allez-vous le faire ?

 

Et si vous le faisiez, resteriez-vous musulman ? Vous allez sûrement répondre « non », parce que la prière et le jeûne sont des adorations et qu’elles ne doivent être faites pour personne d’autre qu’Allah sbh L’Unique. Toutes les adorations sont accomplies pour Allah sbh L’Unique. Quiconque prie pour un autre qu’Allah sbh, alors il a adoré cette autre personne ou objet et a donc commis du shirk (associer quelque chose ou quelqu’un à Allah sbh). Quiconque prie pour une personne, qui que ce soit, l’aura alors élevée au rang de divinité.

 

Ne vous êtes-vous pas demandé pourquoi Allah sbh a interdit de juger par autre chose que Sa loi, et a déclaré mécréant celui qui recherche un jugement autre que le Qur’an et la Sounnah et le décrit comme un adorateur du Taghout ?


En effet, accepter Allah sbh comme unique dirigeant (ou commandant) dans ce monde et dans l’au-delà, et rechercher le jugement du Qur’an et de la Sounnah de Son messager saw sont une adoration tout comme la prière, le jeûne et le hajj. Par conséquent, toute personne qui accomplit cette adoration ou même une partie de cette adoration pour un autre qu’Allah sbh, est semblable à celle qui prie et jeûne pour autre qu’Allah. Cette « prière » est une adoration et cette « demande de jugement » est aussi une adoration.

 

Allah sbh nous dit que le fait de légiférer, commander et juger est exclusivement réservé à Lui-même. Il n’accepte pas d’associés en cela, que ce soit dans les grands ou les petits sujets. Voilà ce qu’adorer Allah sbh signifie. Il n’est pas permis d’adorer un autre, peu importe de qui ou de quoi il s’agit .

 

Allah sbh dit dans le Qur’an :

« …Le pouvoir n'appartient qu'à Allah. Il vous a commandé de n'adorer que Lui. Telle est la religion droite; mais la plupart des gens ne savent pas.  »

(Sourate 12 verset 40)

 

En effet, prétendre ne pas aimer le Taghout et y mécroire est un mensonge ! Vos actions prouvent le contraire (de ce que vous prétendez). Si vous aviez vraiment mécru au Taghout et si vous l’aviez vraiment détesté, alors vous ne seriez pas allés aux tribunaux du Taghout, et ce, quelque soit la valeur (l’étendue) des droits perdus dans cette affaire. La subsistance vient d’Allah sbh. Et personne ne possède ni plus ni moins que ce qu’Allah lui a destiné.


Le problème posé par le fait de permettre à un autre qu’Allah sbh de légiférer n’est pas simplement une question de gagner ou de perdre des droits. Il s’agit d’accomplir un acte d’adoration à autre qu’Allah sbh, et ainsi d’attribuer l’un des droits d’Allah sbh à autre que Lui ; ce qui revient à élever cette personne à la position d’Allah. Ceci est clairement du kufr (mécréance) et du shirk en soit.

 

En effet, Allah sbh dénonce ces gens et ne les considère pas comme musulmans quelque soit leur prétention d’Iman (croyance). En dépit de leur prétention de croyance, ils veulent accomplir un acte qui n’est pas compatible avec une vraie croyance. Quiconque croit correctement en Allah sbh ne souhaite pas rechercher le jugement du Taghout, que ce soit en son for intérieur ou par ses actes.

 

Allah sbh dit dans le Qur’an :

« N'as-tu pas vu ceux (hypocrites) qui prétendent croire à ce qu'on a fait descendre vers toi [prophète] et à ce qu'on a fait descendre avant toi ? Ils veulent prendre pour juge le Taghout (dans leurs disputes), alors que c'est en lui qu'on leur a commandé de ne pas croire. Mais le Diable veut les égarer très loin, dans l'égarement. »

(Sourate 4 verset 60)

 

Ce noble verset démontre ceci : ceux qui cherchent un jugement du Taghout alors qu’ils prétendent avoir l’Iman, Shaytan veut les égarer en leur insufflant le mal, afin de les tromper en les dupant. Il les laisse croire qu’ils resteront dans l’Iman, s’ils veulent demander le jugement du Taghout (sans le faire), et ce, même s’ils passent à l’acte, et il veut les égarer très loin dans l’égarement. « Mais le Diable veut les égarer très loin, dans l'égarement. »

(Sourate 4 verset 60)

Souleyman Ibn Sahman a dit, lorsqu’on l’a questionné à propos du fait de demander justice au Taghout en cas de besoin :


« En second lieu : on leur dit : « si vous avez su que le fait de demander justice au Taghout est de la mécréance, Allah sbh nous a rappelé dans Son Livre que la mécréance était plus grave que le meurtre :

 

Allah sbh dit dans le Qur’an : « la fitna (l'association) est plus grande que le meurtre » (Sourate 2 verset 191), Il dit encore : « la fitna (l'association) est plus grave que le meurtre. » (Sourate 2 verset 217) ; la fitna dans ces versets désigne la mécréance. Si les nomades et les gens de la ville venaient à s’entretuer jusqu'à leur destruction, cela leur serait largement moins grave que s’ils venaient à désigner un Taghout sur terre afin qu’il juge dans leurs divergences avec autre chose que la Shari’a de l’Islam qu’Allah sbh a révélé à travers Son messager. »

 

▪En troisième lieu : nous disons : « si demander justice au Taghout est de la mécréance, tout en sachant que les divergences se font à cause des choses matérielles, alors comment peut-on concevoir le fait de rejeter la foi pour des choses matérielles ? Car, nul ne peut se prétendre être croyant tant qu’Allah sbh et Son messager saw ne soient plus aimés auprès de cette personne que son fils, ses parents et tous les gens. Si tu venais à perdre tous tes biens matériels, il ne te serait jamais permis de demander justice au Taghout afin de les récupérer. Et si une personne venait à t’obliger à choisir entre demander justice au Taghout ou perdre tous tes biens, tu es forcé de devoir choisir de perdre tous tes biens et en aucun cas il ne te sera permis de demander justice au Taghout, et Allah sbh est Le Plus Savant. »([1])


Pour bien comprendre ce problème, réfléchissons sur ces versets clairs.

 

Allah sbh dit dans le Qur’an :

« Ceux qui sont revenus sur leurs pas après que le droit chemin leur a été clairement exposé, le Diable les a séduits et trompés.

C'est parce qu'ils ont dit à ceux qui ont de la répulsion pour la révélation d'Allah : ‹Nous allons vous obéir dans certaines choses›. Allah cependant connaît ce qu'ils cachent.

Qu'adviendra-t-il d'eux quand les Anges les achèveront, frappant leur face et leur dos ?

Cela parce qu'ils ont suivi ce qui courrouce Allah, et qu'ils ont de la répulsion pour [ce qui attire] Son agrément. Il a donc rendu vaines leurs oeuvres. »

(Sourate 47 versets 25 à 28)

 



[1] Dourar essaniya - chapitre "le jugement de l’apostat"- page 275.

Partager cet article

Repost 0
Published by muwahhidin-vs-talafi
commenter cet article

commentaires

 

Tahakoum

 

  Le-Takfir-copie-1.jpg

 

  notion-de-base.jpgfleche2.jpg

  fleche.jpgReponse-aux-ambiguites.jpg

 

Comprendre l'Islam avec facilité

 

Comment se reconvertir a l'Islam

Recherche

  8365-حَدَّثَنَا فُضَيْلُ بْنُ عِيَاضٍ ، عَنِ الأَعْمَشِ ، عَنْ خَيْثَمَة ، عَنْ عَبْدِ اللهِ بْنِ عَمْرٍو , قَالَ : يَأْتِي عَلَى النَّاسِ زَمَانٌ يَجْتَمِعُونَ وَيُصَلُّونَ فِي الْمَسَاجِدِ وَلَيْسَ فِيهِمْ مُؤْمِنٌ. [مستدرك الحاكم برقم ٨٣٦٥]


Foudhayl Ibn Iyadh nous   rapporte, d’après Al-Amach, d’après Haythama, d’après Abd’Allah Ibn Amr   -qu’Allah les agrée- qui a dit : « Viendra au gens une époque ou il se rassemblerons et prierons dans les mosquées sans qu’il n’y est parmi eux, un seul croyant. » (Musulman Authentifié et rapporté par Al-Hakim n°8365, Ibn Abi Chayba n°30992, Kanz Al-Oumal n°31109, Al-Ajouri dans Al-shari’a page 87, Faryabi dans Sifat Al-Mounafiq n°101

 

30244- حَدَّثَنَا وَكِيعٌ ، عَن مُوسَى بْنِ عُبَيْدَةَ ، عَن وَهْبِ بْنِ وَهْبٍ ، عَن سَعِيدِ بْنِ الْمُسَيَّبِ ، عَن عُمَرَ ، أَنَّهُ كَانَ يَقُولُ إذَا اسْتَلَمَهُ يَعْنِي الْحَجَرَ : آمَنْت بِاللهِ وَكَفَرْت بِالطَّاغُوتِ. [مصنف ابن ابي شيبة برقم ٣٠٢٤٤]

 

Wakihrapporte, d’après Moussa Ibn Oubayda, d’après Wahb Ibn Wahb, d’après Saïd Ibn Al Moussayib, que Omar Ibn Al Khattab -qu'Allah les agrées- lorsqu’il touchait la pierre noir, disait : « J’ai Foi en Allah et je mécroie au Taghout » Rapporté par Ibn Abi Chayba dans sont Moussanaf n°30244 et n°16044

 

3518- حَدَّثَنَا حَاتِمُ بْنُ إسْمَاعِيلَ ، عَنْ جَعْفَرٍ ، عَنْ أَبِيهِ ، قَالَ : كَانَ عَلِيُّ بْنُ الْحُسَيْنِ يُعَلِّمُ وَلَدَهُ يَقُولُ قُلْ آمَنْت بِاَللَّهِ وَكَفَرْت بِالطَّاغُوتِ. [مصنف ابن ابي شيبة برقم ٣٥١٨]

 

Hatim Ibn Ismaïl rapporte d'après jaffar, d'après sont père qui dit: « Ali Ibn Al Housseyn -qu'Allah les agrées- enseignait a son fils ces paroles : « Dis : J’ai cru en Allah et mécru au Taghout. » Rapporté par Ibn Abi Chayba dans sont Moussanaf n°351

 

 

Mouadh Ibn Jabal –qu’Allah l’agrée- a dit : « J’accepte la vérité de quiconque l’apporte même si c’est un mécréant ou un pervers, et méfiez vous de l’égarement du sage, ils ont dis : comment savoir lorsqu’un mécréant dit une parole de vérité ? Il dit : la vérité est lumière. » Authentique rapporté par Abou Daoud n°4611 (202/4) Al-Hakim n°8422 (4/507) Bayhaqi n°20705 (10/210) Dhahabi 1/405 Majmoû‘Al Fatâwâ

Catégories