Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
/ / /

Les principes du Takfîr

 

Le terme « Takfîr » est énormément évoqué par les diverses tendances islamiques contemporaines, certains en parlent comme d’une invention qui n’a pas d’origine ; d’autres admettent son existence dans les principes de la religion mais ils prétendent que seul une élite à le droit de le prononcer ; d’autres le prononcent à l’encontre de musulmans qui ne le méritent pas…


Pourtant, le Takfîr est un principe islamique bien réel et même fondamental : tous les prophètes considéraient ceux qui ne suivent pas le message qu’ils apportaient de leur Seigneur comme des infidèles impies, des païens, des idolâtres et des insoumis. Et c’est ainsi que les compagnons du prophète pratiquèrent le Takfîr sur ceux qui refusèrent de payer la Zakât après la mort du prophète, qu’Allah le bénisse et le salue ; ainsi que sur ceux qui ont cru en la prophétie de Moussaylima, et ceux qui ont adoré ‘Alî Ibn Abî Tâlib qu’Allah l’agrée, et d’autres exemples que les savants ont tous évoqué dans les livres d’histoire. Et tous les savants et juristes de l’Islam ont écris au sujet du Droit musulman, et pas un de leurs livres ne néglige le chapitre de l’apostat : qui est celui qui sort de l’Islam après y être entré ; même s’il prétend toujours être musulman.

 

 

Faire le Takfîr de celui qui adore un autre qu’Allah ou qui suit un autre prophète que Mouhammad qu’Allah le bénisse et le salue, ça veut dire : être convaincu que cette personne n’est pas musulmane et n’est pas du tout sur la religion enseignée par le prophète Mouhammad, qu’Allah le bénisse et le salue.


Et cette conviction, elle est inséparable du monothéisme et c’est l’un des premiers enseignements apportés par tous les prophètes ; que la paix soit sur eux, tant et si bien qu’il est impossible d’être musulman et d’entrer au Paradis sans cette conviction, comme nous allons le voir au long de ce livre si Allah le permet.

 

 

 

La science du Takfir

 

 

 

Les preuves du Takfîr dans le Coran

Les preuves du Takfîr dans la Sounna et la Sîra

Le Takfîr dans les avis des savants de l’Islam

Bannir une personne de l’Islam par Sheikh ‘AbdAllah Ibn ‘Abd ar-Rahman Abou Boutayn  

La signification de l’établissement de la preuve : « Iqamatou l-houjja » Par l’imam ‘AbdAllah Ibn ‘Abdarrehman Abou Battin

Explication du « tekfir al mou’ayyin » sur l’excuse du shirk pour l’ignorant.

L’accusation de mécréance sur un individu précis : « Takfîr al mou‘ayyin » par Muhammad Ibn Ibrâhîm Al Cheykh

Les quatres types dont le Takfir est évident par l’imam Muhammad Ibn ‘Abd Al-Wahhab

 

 

 

Les empêchements relatifs au verdict de Takfir.

 

 

 

L’apostasie

Les conditions d’apostasie

Les empêchements d’apostasie

L’ignorance

La mauvaise compréhension

L'établissement de la preuve

L’erreur

La contrainte

 

 

 

 

 

 

Celui qui ne bannit pas un non musulman de l’Islam ou doute de sa mécréance devient mécréant

 

 

 

 

Introduction

Les nuances à noter concernant cette annulation de l’Islam

Est-ce que cette règle s’applique automatiquement sur toutes les formes de mécréants, en est-ce que cela s’enchaîne à l’infinie ?

 

 

 

La suite

Partager cette page

Repost 0
Published by

 

Tahakoum

 

  Le-Takfir-copie-1.jpg

 

  notion-de-base.jpgfleche2.jpg

  fleche.jpgReponse-aux-ambiguites.jpg

 

Comprendre l'Islam avec facilité

 

Comment se reconvertir a l'Islam

Recherche

  8365-حَدَّثَنَا فُضَيْلُ بْنُ عِيَاضٍ ، عَنِ الأَعْمَشِ ، عَنْ خَيْثَمَة ، عَنْ عَبْدِ اللهِ بْنِ عَمْرٍو , قَالَ : يَأْتِي عَلَى النَّاسِ زَمَانٌ يَجْتَمِعُونَ وَيُصَلُّونَ فِي الْمَسَاجِدِ وَلَيْسَ فِيهِمْ مُؤْمِنٌ. [مستدرك الحاكم برقم ٨٣٦٥]


Foudhayl Ibn Iyadh nous   rapporte, d’après Al-Amach, d’après Haythama, d’après Abd’Allah Ibn Amr   -qu’Allah les agrée- qui a dit : « Viendra au gens une époque ou il se rassemblerons et prierons dans les mosquées sans qu’il n’y est parmi eux, un seul croyant. » (Musulman Authentifié et rapporté par Al-Hakim n°8365, Ibn Abi Chayba n°30992, Kanz Al-Oumal n°31109, Al-Ajouri dans Al-shari’a page 87, Faryabi dans Sifat Al-Mounafiq n°101

 

30244- حَدَّثَنَا وَكِيعٌ ، عَن مُوسَى بْنِ عُبَيْدَةَ ، عَن وَهْبِ بْنِ وَهْبٍ ، عَن سَعِيدِ بْنِ الْمُسَيَّبِ ، عَن عُمَرَ ، أَنَّهُ كَانَ يَقُولُ إذَا اسْتَلَمَهُ يَعْنِي الْحَجَرَ : آمَنْت بِاللهِ وَكَفَرْت بِالطَّاغُوتِ. [مصنف ابن ابي شيبة برقم ٣٠٢٤٤]

 

Wakihrapporte, d’après Moussa Ibn Oubayda, d’après Wahb Ibn Wahb, d’après Saïd Ibn Al Moussayib, que Omar Ibn Al Khattab -qu'Allah les agrées- lorsqu’il touchait la pierre noir, disait : « J’ai Foi en Allah et je mécroie au Taghout » Rapporté par Ibn Abi Chayba dans sont Moussanaf n°30244 et n°16044

 

3518- حَدَّثَنَا حَاتِمُ بْنُ إسْمَاعِيلَ ، عَنْ جَعْفَرٍ ، عَنْ أَبِيهِ ، قَالَ : كَانَ عَلِيُّ بْنُ الْحُسَيْنِ يُعَلِّمُ وَلَدَهُ يَقُولُ قُلْ آمَنْت بِاَللَّهِ وَكَفَرْت بِالطَّاغُوتِ. [مصنف ابن ابي شيبة برقم ٣٥١٨]

 

Hatim Ibn Ismaïl rapporte d'après jaffar, d'après sont père qui dit: « Ali Ibn Al Housseyn -qu'Allah les agrées- enseignait a son fils ces paroles : « Dis : J’ai cru en Allah et mécru au Taghout. » Rapporté par Ibn Abi Chayba dans sont Moussanaf n°351

 

 

Mouadh Ibn Jabal –qu’Allah l’agrée- a dit : « J’accepte la vérité de quiconque l’apporte même si c’est un mécréant ou un pervers, et méfiez vous de l’égarement du sage, ils ont dis : comment savoir lorsqu’un mécréant dit une parole de vérité ? Il dit : la vérité est lumière. » Authentique rapporté par Abou Daoud n°4611 (202/4) Al-Hakim n°8422 (4/507) Bayhaqi n°20705 (10/210) Dhahabi 1/405 Majmoû‘Al Fatâwâ

Catégories