Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
31 juillet 2011 7 31 /07 /juillet /2011 08:08

L’argument selon lequel l’Imâm Châfi3î excusa par l’ignorance celui qui ignore des noms et attributs d’Allah ainsi que celui qui dit que le Coran est une création


Ils se basent sur une parole de l’imâm Châfi3î qui dit :

لله تعالى أسماء وصفات لا يسع أحد ردها ومن خالف بعد ثبوت الحجة عليه كفر ، وأما قبل قيام الحجة فإنه يعذر بالجهل لأن علم ذلك لا يدرك بالعقل ولا الرؤية والفكر 

« Et Allah possède des noms et des attributs qu’il n’appartient à personne de rejeter ; et celui qui s’y oppose après que la preuve lui soit établie devient mécréant. Par contre avant que la preuve ne soit établie, il sera excusé pour l’ignorance car ceci ne peut être connu par la raison ni par la vue ni par la méditation. » [Fath Al Bârî 13/407]

 

La réponse est :


Rien ne prouve dans la parole de l’imâm, qu’Allah lui fasse miséricorde, qu’elle concerne tous les attributs d’Allah ;

 

D’abord parce que les termes qu’il a utilisé laissent entendre qu’il parle de certains attributs et non de tous puisqu’il dit « Allah possède des noms et attributs… », il utilisa l’indéfini ce qui empêche de comprendre qu’il parle en général sinon il aurait dit « Les attributs qu’Allah possède… ».

 

Ensuite parce que si réellement sa parole concernait tous les attributs d’Allah cela veut dire que celui qui ignore qu’Allah est le Créateur de la terre, du ciel, du soleil et des hommes, serait un musulman excusé jusqu’à ce que la preuve lui parvienne ? Si on répond que l’imâm ne visait pas celui qui ignore cet attribut là ; nous saurons qu’il ne vise donc pas tous les attributs d’Allah ; mais uniquement ceux dont l’ignorance n’empêche pas de connaître Son Unicité que ce soit dans la Seigneurie ou la Divinité, comme celui qui ignore qu’Allah a deux mains, un visage, qu’Il est au dessus du trône ou que Sa parole est composée de mots et de phrases en langue arabe etc. ; en effet ces attributs ne peuvent être déduit par la simple connaissance qu’il n’y a de vrai dieu qu’Allah, mais pour les connaître il faut absolument qu’Allah l’annonce aux hommes par le biais d’un messager.

 

Ils se basent aussi sur une parole d’Ibn Taymiya qui dit :

وَكَذَلِكَ الشَّافِعِيُّ لَمَّا قَالَ لِحَفْصِ الْفَرْدِ حِينَ قَالَ : الْقُرْآنُ مَخْلُوقٌ : كَفَرْت بِاَللَّهِ الْعَظِيمِ . بَيَّنَ لَهُ أَنَّ هَذَا الْقَوْلَ كُفْرٌ وَلَمْ يَحْكُمْ بِرِدَّةِ حَفْصٍ بِمُجَرَّدِ ذَلِكَ ؛ لِأَنَّهُ لَمْ يَتَبَيَّنْ لَهُ الْحُجَّةُ الَّتِي يَكْفُرُ بِهَا وَلَوْ اعْتَقَدَ أَنَّهُ مُرْتَدٌّ لَسَعَى فِي قَتْلِهِ 

« Et aussi, lorsque Châfi3î dit à Hafç Al Fard quant celui-ci a dit « Le Coran est une créature » : « tu as mécru en Allah L’Immense! » Il lui a par là expliqué que cet parole était une mécréance, mais il n’a cependant pas jugé de l’apostasie de Hafç pour cette simple parole car il n’avait pas encore compris la preuve dont le rejet est une mécréance. En effet, si [Châfi3î] aurait cru que [Hafç] avait apostasié, il se serait empressé de l’exécuté ! » [Majmoû3 Al Fatâwâ 23/349]


Ils disent : Ibn Taymiya explique ici que Châfi3î n’a pas fait le Takfîr de Hafç bien que les propos qu’il a tenu sont de la grande mécréance, et il l’excusa par l’ignorance.

 

La réponse est :

 

Premièrement ; le fait de savoir que le Coran est la parole d’Allah incréé, et que la parole d’Allah est réellement composé de mots et de sons, ne peut être connu sans qu’une preuve venant d’Allah ne soit révélée ; et il ne suffit pas d’entendre « Il n’y a de vrai dieu qu’Allah » pour savoir que la parole d’Allah est ce Coran en langue arabe.


Deuxièmement : Ibn Taymiya rapporte une autre version de ce récit dans laquelle il est mentionné que Châfi3î allait tuer Hafç :

فَقَامَ الشَّافِعِيُّ بِالْحُجَّةِ بِأَنَّ الْقُرْآنَ كَلَامُ اللَّهِ غَيْرُ مَخْلُوقٍ وَكَفَّرَ حَفْصًا الْفَرْدَ . قَالَ الرَّبِيعُ : فَلَقِيت حَفْصًا فِي الْمَسْجِدِ بَعْدَ هَذَا فَقَالَ : أَرَادَ الشَّافِعِيُّ قَتْلِي 

« C’est alors que Châfi3î établi la preuve que le Coran est la parole d’Allah incréé, puis il déclara Hafç mécréant. Alors Ar-Rabî3 dit : j’ai rencontré Hafç dans la mosquée après cela, et ce dernier me dit : Châfi3î a voulu me tuer ! » [Majmoû3 Al Fatâwâ 12/506, et aussi : Al Fatâwâ Al Koubrâ 1/292, et aussi Dar’ut Ta3ârudh 7/249]

Partager cet article

Repost 0
Published by muwahhidin-vs-talafi
commenter cet article

commentaires

 

Tahakoum

 

  Le-Takfir-copie-1.jpg

 

  notion-de-base.jpgfleche2.jpg

  fleche.jpgReponse-aux-ambiguites.jpg

 

Comprendre l'Islam avec facilité

 

Comment se reconvertir a l'Islam

Recherche

  8365-حَدَّثَنَا فُضَيْلُ بْنُ عِيَاضٍ ، عَنِ الأَعْمَشِ ، عَنْ خَيْثَمَة ، عَنْ عَبْدِ اللهِ بْنِ عَمْرٍو , قَالَ : يَأْتِي عَلَى النَّاسِ زَمَانٌ يَجْتَمِعُونَ وَيُصَلُّونَ فِي الْمَسَاجِدِ وَلَيْسَ فِيهِمْ مُؤْمِنٌ. [مستدرك الحاكم برقم ٨٣٦٥]


Foudhayl Ibn Iyadh nous   rapporte, d’après Al-Amach, d’après Haythama, d’après Abd’Allah Ibn Amr   -qu’Allah les agrée- qui a dit : « Viendra au gens une époque ou il se rassemblerons et prierons dans les mosquées sans qu’il n’y est parmi eux, un seul croyant. » (Musulman Authentifié et rapporté par Al-Hakim n°8365, Ibn Abi Chayba n°30992, Kanz Al-Oumal n°31109, Al-Ajouri dans Al-shari’a page 87, Faryabi dans Sifat Al-Mounafiq n°101

 

30244- حَدَّثَنَا وَكِيعٌ ، عَن مُوسَى بْنِ عُبَيْدَةَ ، عَن وَهْبِ بْنِ وَهْبٍ ، عَن سَعِيدِ بْنِ الْمُسَيَّبِ ، عَن عُمَرَ ، أَنَّهُ كَانَ يَقُولُ إذَا اسْتَلَمَهُ يَعْنِي الْحَجَرَ : آمَنْت بِاللهِ وَكَفَرْت بِالطَّاغُوتِ. [مصنف ابن ابي شيبة برقم ٣٠٢٤٤]

 

Wakihrapporte, d’après Moussa Ibn Oubayda, d’après Wahb Ibn Wahb, d’après Saïd Ibn Al Moussayib, que Omar Ibn Al Khattab -qu'Allah les agrées- lorsqu’il touchait la pierre noir, disait : « J’ai Foi en Allah et je mécroie au Taghout » Rapporté par Ibn Abi Chayba dans sont Moussanaf n°30244 et n°16044

 

3518- حَدَّثَنَا حَاتِمُ بْنُ إسْمَاعِيلَ ، عَنْ جَعْفَرٍ ، عَنْ أَبِيهِ ، قَالَ : كَانَ عَلِيُّ بْنُ الْحُسَيْنِ يُعَلِّمُ وَلَدَهُ يَقُولُ قُلْ آمَنْت بِاَللَّهِ وَكَفَرْت بِالطَّاغُوتِ. [مصنف ابن ابي شيبة برقم ٣٥١٨]

 

Hatim Ibn Ismaïl rapporte d'après jaffar, d'après sont père qui dit: « Ali Ibn Al Housseyn -qu'Allah les agrées- enseignait a son fils ces paroles : « Dis : J’ai cru en Allah et mécru au Taghout. » Rapporté par Ibn Abi Chayba dans sont Moussanaf n°351

 

 

Mouadh Ibn Jabal –qu’Allah l’agrée- a dit : « J’accepte la vérité de quiconque l’apporte même si c’est un mécréant ou un pervers, et méfiez vous de l’égarement du sage, ils ont dis : comment savoir lorsqu’un mécréant dit une parole de vérité ? Il dit : la vérité est lumière. » Authentique rapporté par Abou Daoud n°4611 (202/4) Al-Hakim n°8422 (4/507) Bayhaqi n°20705 (10/210) Dhahabi 1/405 Majmoû‘Al Fatâwâ

Catégories