Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
31 juillet 2011 7 31 /07 /juillet /2011 08:25

La fausse règle stipulant que seuls les savants peuvent bannir de l’Islam celui l’abandonne

Cette règle est une ruse qu’utilisent les savants du mal afin d’empêcher les musulmans d’intervenir en ce qui concerne ce que commettent les gouvernements arabes dans le monde aujourd’hui. En effet, tout musulman, même le plus débutant au monde, ne pourra en aucun cas croire que ces dirigeants sont musulmans alors que ceux-ci sont laïques, démocrates et adeptes de constitutions impies. Alors, afin de pouvoir manipuler la populace, les savants du mal ont inventé une règle dans l’Islam comme quoi : « Seul les grands savants peuvent bannir un musulman de l’Islam. »

 

Mais le Coran et la Sounna prouvent tout le contraire :

Allah a dit Sourate 60 verset 4 : « Vous aviez un bel exemple à suivre en Ibrâhîm et ceux qui étaient avec lui [parmi les prophètes], lorsqu’ils dirent à leur peuple : nous vous désavouons, vous et ce que vous adorez en dehors d’Allah, nous vous renions, et entre vous et nous paîtra la rupture et la haine pour toujours, jusqu’à ce que vous n’ayez Foi qu’en Allah uniquement. »

 

Cheykh Al Islâm Ibn Taymiya a dit :

فإن أهل الملل متفقون على أن الرسل جميعهم نهوا عن عبادة الأصنام، وكفروا من يفعل ذلك، وأن المؤمن لا يكون مؤمنا حتى يتبرأ من عبادة الأصنام، وكل معبود سوى الله، كما قال الله تعالى‏:‏ ‏{‏قَدْ كَانَتْ لَكُمْ أُسْوَةٌ حَسَنَةٌ فِي إِبْرَاهِيمَ وَالَّذِينَ مَعَهُ إِذْ قَالُوا لِقَوْمِهِمْ إِنَّا بُرَاء مِنكُمْ وَمِمَّا تَعْبُدُونَ مِن دُونِ اللَّهِ كَفَرْنَا بِكُمْ وَبَدَا بَيْنَنَا وَبَيْنَكُمُ الْعَدَاوَةُ وَالْبَغْضَاء أَبَدًا حَتَّى تُؤْمِنُوا بِاللَّهِ وَحْدَهُ‏}‏ ‏[‏الممتحنة‏:‏ 4‏]‏‏.‏ 

            « Certes, les adeptes des religions [Islam, Judaïsme et Christianisme] sont tous d’accord entre eux sur le fait que tous les messagers ont interdit d’adorer les idoles, et qu’ils considéraient mécréants ceux qui le commettent, et que le Croyant n’est un Croyant qu’après avoir totalement rompu avec le culte des idoles et de tout être adoré autre qu’Allah ; comme le dit Allah le Très Haut : { Vous aviez un bel exemple à suivre en Ibrâhîm et ceux qui étaient avec lui [parmi les prophètes], lorsqu’ils dirent à leur peuple : nous vous désavouons, vous et ce que vous adorez en dehors d’Allah, nous vous renions, et entre vous et nous paîtra la rupture et la haine pour toujours, jusqu’à ce que vous n’ayez Foi qu’en Allah uniquement. } » [Majmoû‘ Al Fatâwâ 2/128]


Sache donc, musulman, que si tu n’exclus pas de ta religion celui qui adore un autre qu’Allah, tu es encore plus ignorant que les juifs et les chrétiens ; car eux même sont d’accord avec les musulmans pour dire que la religion de tous les prophètes est d’interdire le culte d’un autre qu’Allah et que nul n’est un Croyant tant qu’il n’a pas totalement fait rupture avec le culte d’un autre qu’Allah.

 

Et lorsqu’Allah dit « Vous aviez un bel exemple à suivre en Ibrâhîm », cela concerne tous les musulmans petits et grands, hommes et femmes, et non pas uniquement les grands savants.


Ce verset ordonne donc à tout musulman, homme ou femme, savant ou débutant, de désavouer l’idolâtre et de rompre avec eux, c'est-à-dire de se séparer d’eux et de les considérer dans une autre religion que la leur ; avant même de désavouer leurs idoles, jusqu’à ce que cet idolâtre n’ait Foi qu’en Allah seul.

 

Et nous avions déjà mentionné les explications des savants sur ces termes, dans le chapitre 11.

 

Par contre, les savants du mal prétendent que le musulman débutant n’a pas le droit de dire qu’un polythéiste n’a pas Foi en Allah seul, tant qu’un grand savant ne la pas dit, ni n’a le droit de le renier, ni de le haïr, ni se considérer d’une autre religion que celle de celui qui offre des sacrifices aux tombeaux ou de ceux qui destituent Allah de la Fonction de Législateur !

 

Quant à l’idée que seul les savants sont capables de faire la différence entre un mécréant et un musulman, c’est tout simplement faut, et aucun savant dans l’histoire de l’Islam n’a jamais dit une chose pareil ; mais nous trouvons au contraire des savants affirmer le contraire :


Mouhammad Ibn ‘Abdelwahhâb

فلا يتصور أنك تقول لرجل، و لو من أجهل الناس، و أبلدهم: ما تقول فيمن عصى الرسول صلى الله عليه وسلم ولم ينقد له في ترك عبادة الأوثان والشرك، ممن يدعي أنه مسلم متبع؟ إلا و يبادر بالفطرة الضرورية، إلى القول: بأن هذا كافر، من غير نظر في الأدلة، أو سؤال أحد من العلماء. 

« Il est d’ailleurs inimaginable que tu puisses dire à un homme, même le plus ignorant et le plus abrutit de tous : « Que penses-tu de quelqu’un qui désobéit au messager –paix et salue d’Allah sur lui- et ne se soumet pas à son ordre de cesser d’adorer les idoles et l’association à Allah, et qui prétend être musulman conforme ? » sans qu’il ne s’empresse de répondre, par son instinct élémentaire que c’est un mécréant, sans examiner de preuve ni interroger un seul savant. » [Dourar As-Saniyya 9/426]

 

Et il dit :

وما أحسن ما قاله واحد من البوادي، لما قدم علينا وسمع شيئاً من الإسلام، قال: أشهد أننا كفار - يعني هو وجميع البوادي -، وأشهد أن المطوّع الذي يسمينا إسلاماً أنه كافر. 

« Et quelle belle parole que celle de ce bédouin qui un jour arriva jusqu’à nous et entendis quelques choses sur l’islam, il dit « Je témoigne que nous sommes des mécréants -en parlant de lui ainsi que les autres bédouins- et je témoigne que le religieux qui nous appel musulman est un mécréant ! » [Dourar As-Sanniya 8/119]


Regarde comme le Cheykh félicite ce bédouin lorsque celui-ci fait non seulement le Takfîr de tous les bédouins mais aussi celui des religieux qui jugent les bédouins musulmans !

 

Cheykh ‘Abdallah Abou Boutayn dit :

وقولك: حتى تقوم عليه الحجة الإسلامية، من إمام أو نائبه، معناه: أن الحجة الإسلامية لا تقبل إلا من إمام أو نائبه، وهذا خطأ فاحش، لم يقله أحد من العلماء، بل الواجب على كل أحد قبول الحق ممن قاله كائنا من كان. ومقتضى هذا: أن من ارتكب أمرا محرما، شركا فما دونه بجهل، وبين له من عنده علم بأدلة الشرع أن ما ارتكبه حرام، وبين له دليله من الكتاب والسنة، أنه لا يلزمه قبوله، إلا أن يكون ذلك من إمام أو نائبه، وأن حجة الله لا تقوم عليه، إلا أن يكون ذلك من الإمام أو نائبه. وأظنك سمعت هذا الكلام من بعض المبطلين، وقلدته فيه، ما فطنت لعيبه; وإنما وظيفة الإمام أو نائبه: إقامة الحدود، واستتابة من حكم الشرع بقتله، كالمرتد في بلاد الإسلام.

  « Et lorsque tu dis « Jusqu’à ce que la preuve islamique lui soit établie par un Imâm ou un de ses représentant", cela voudrait dire que la preuve Islamique n’est acceptable que si elle vient d’un Imam ou de son représentant et ceci est une affreuse erreur ! Aucun savant n’a jamais dit ça ! Au contraire il est obligatoire à tout un chacun d’accepter la vérité de quiconque l’apporte qui qu’il soit. Et ceci impliquerait que celui qui commet un acte interdit, que ce soit du Chirk ou quelque chose de moins grave, par ignorance, et que quelqu’un qui a connaissance des preuves légales viennent lui expliquer que ce qu’il a commit est interdit et lui expose les preuves du Coran et de la Sounna, il ne serait pas obliger de l’accepter sauf si cela vient d’un Imâm ou de son représentant ?! Et que la preuve d’Allah ne sera pas établie contre lui sauf si cela vient d’un Imâm ou de son représentant ?!

Je pense que tu as entendu ce genre de propos de la part de certains égarés et que tu les as suivit aveuglément dans leur avis. Certes ; le rôle de l’Imam ou de son représentant c’est d’appliquer les peines légales comme l’appel à la rétractation et la peine de mort, comme pour l’apostat de l’Islam. » [Dourar As-Sanniya 10/394, 395]


On voit ici que ce qui est du domaine des savants et des autorités ce n’est non pas le fait de croire que celui qui adore un autre qu’Allah est un polythéiste, mais plutôt le fait de lui appliquer les peines et sentences relatives à son apostasie. Par contre s’il n’y a pas d’autorité pour le faire ; alors on n’applique aucune sentence mais cela n’empêche en aucun cas de juger cet idolâtre comme un mécréant hors de la sphère de l’Islam.

 

Quant aux mécréances qui ne contredisent pas le témoignage qu’il n’y a de vrai dieux qu’Allah et que Mouhammad est Son messager, mais qui consiste en des oppositions envers certains enseignements subsidiaires dont la preuve peut échapper à la masse des gens, comme les hérésies qui ne contredisent pas l’Unicité d’Allah ni la prophétie de Mouhammad : ici nous pouvons dire que l’application du Takfîr reviens aux savants compétant pour expliquer à ces hérétiques leurs fautes. Mais en ce qui concerne le Takfîr de celui qui adore un autre qu’Allah et Lui donne des associés : tous musulmans est tenu de bannir une telle personne de l’Islam ; et les savants sont unanimes pour dire que quiconque –savant ou non- hésite ou doute de la mécréance de celui qui donne un associé à Allah : il n’est lui-même pas musulman, et il n’a pas rejeté le Tâghoût.

 

 

Et Allah demeure le Plus Savant.

Partager cet article

Repost 0
Published by muwahhidin-vs-talafi
commenter cet article

commentaires

 

Tahakoum

 

  Le-Takfir-copie-1.jpg

 

  notion-de-base.jpgfleche2.jpg

  fleche.jpgReponse-aux-ambiguites.jpg

 

Comprendre l'Islam avec facilité

 

Comment se reconvertir a l'Islam

Recherche

  8365-حَدَّثَنَا فُضَيْلُ بْنُ عِيَاضٍ ، عَنِ الأَعْمَشِ ، عَنْ خَيْثَمَة ، عَنْ عَبْدِ اللهِ بْنِ عَمْرٍو , قَالَ : يَأْتِي عَلَى النَّاسِ زَمَانٌ يَجْتَمِعُونَ وَيُصَلُّونَ فِي الْمَسَاجِدِ وَلَيْسَ فِيهِمْ مُؤْمِنٌ. [مستدرك الحاكم برقم ٨٣٦٥]


Foudhayl Ibn Iyadh nous   rapporte, d’après Al-Amach, d’après Haythama, d’après Abd’Allah Ibn Amr   -qu’Allah les agrée- qui a dit : « Viendra au gens une époque ou il se rassemblerons et prierons dans les mosquées sans qu’il n’y est parmi eux, un seul croyant. » (Musulman Authentifié et rapporté par Al-Hakim n°8365, Ibn Abi Chayba n°30992, Kanz Al-Oumal n°31109, Al-Ajouri dans Al-shari’a page 87, Faryabi dans Sifat Al-Mounafiq n°101

 

30244- حَدَّثَنَا وَكِيعٌ ، عَن مُوسَى بْنِ عُبَيْدَةَ ، عَن وَهْبِ بْنِ وَهْبٍ ، عَن سَعِيدِ بْنِ الْمُسَيَّبِ ، عَن عُمَرَ ، أَنَّهُ كَانَ يَقُولُ إذَا اسْتَلَمَهُ يَعْنِي الْحَجَرَ : آمَنْت بِاللهِ وَكَفَرْت بِالطَّاغُوتِ. [مصنف ابن ابي شيبة برقم ٣٠٢٤٤]

 

Wakihrapporte, d’après Moussa Ibn Oubayda, d’après Wahb Ibn Wahb, d’après Saïd Ibn Al Moussayib, que Omar Ibn Al Khattab -qu'Allah les agrées- lorsqu’il touchait la pierre noir, disait : « J’ai Foi en Allah et je mécroie au Taghout » Rapporté par Ibn Abi Chayba dans sont Moussanaf n°30244 et n°16044

 

3518- حَدَّثَنَا حَاتِمُ بْنُ إسْمَاعِيلَ ، عَنْ جَعْفَرٍ ، عَنْ أَبِيهِ ، قَالَ : كَانَ عَلِيُّ بْنُ الْحُسَيْنِ يُعَلِّمُ وَلَدَهُ يَقُولُ قُلْ آمَنْت بِاَللَّهِ وَكَفَرْت بِالطَّاغُوتِ. [مصنف ابن ابي شيبة برقم ٣٥١٨]

 

Hatim Ibn Ismaïl rapporte d'après jaffar, d'après sont père qui dit: « Ali Ibn Al Housseyn -qu'Allah les agrées- enseignait a son fils ces paroles : « Dis : J’ai cru en Allah et mécru au Taghout. » Rapporté par Ibn Abi Chayba dans sont Moussanaf n°351

 

 

Mouadh Ibn Jabal –qu’Allah l’agrée- a dit : « J’accepte la vérité de quiconque l’apporte même si c’est un mécréant ou un pervers, et méfiez vous de l’égarement du sage, ils ont dis : comment savoir lorsqu’un mécréant dit une parole de vérité ? Il dit : la vérité est lumière. » Authentique rapporté par Abou Daoud n°4611 (202/4) Al-Hakim n°8422 (4/507) Bayhaqi n°20705 (10/210) Dhahabi 1/405 Majmoû‘Al Fatâwâ

Catégories