Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 octobre 2011 3 19 /10 /octobre /2011 01:02

Qu’est-ce que le shirk (polythéisme) mentionné dans ces versets, qui rend vaines les actions ? Si une personne meurt en l’ayant commis, Allah ne lui pardonnera pas.


Quel est ce shirk qui conduit au Feu éternel celui qui le commet ?

 

Qu’est-ce que le shirk ? Comment sommes-nous capables de le reconnaître pour pouvoir l’éviter ?

 

Si nous ne le connaissons pas complètement alors la possibilité de devenir moushrik à tout moment est concevable. C’est pour cela qu’il est obligatoire pour nous de le connaître afin de ne pas causer la nullité de nos actions, et de rencontrer Allah sbh en tant que croyant et musulman.

 

Shirk : c'est le polythéisme ou le fait d'associer des partenaires à Allah sbh, en les joignant dans l'adoration avec Allah sbh.

 

Allah sbh a clairement expliqué le concept du shirk dans le Qur’an et la Sounnah. Celui à qui le Qur’an et la Sounnah sont parvenus ne peut l’ignorer et ne sera pas excusé de ne pas le discerner.

 

Allah sbh dit dans le Qur’an :

« Et la plupart d'entre eux ne croient en Allah, qu'en lui donnant des associés. »

(Sourate 12 verset 106)

 

Allah sbh nous informe dans ce verset qu’une foi mélangée avec le shirk ne sera pas acceptée par Allah sbh. Or, la croyance de la majorité des gens est mélangée avec une des formes du shirk, néanmoins ils n’ont pas d’excuse pour cela. Le grand nombre des moushrikins ne légitime en rien le shirk ni ne l'excuse. Donc, quiconque mélange son Iman, avec n’importe quelle forme de shirk qui rend non valide le Tawhid, devient alors moushrik (polythéiste). Il n’est pas appelé croyant, ni musulman et cela peu importe à quel point il prétend à l’Iman et à l’Islam. En effet, Allah sbh n’accepte rien mis à part la religion pure, exempte de toute sorte de shirk.

 

 

 

 

Allah sbh dit:

« Et quiconque soumet son être à Allah, tout en étant « Mouhsin », bienfaisant([1]), s'accroche réellement à l'anse la plus ferme [la ilaha illa Allah (nul n’est en droit d’être adoré sauf Allah)]. La fin de toute chose appartient à Allah. »

(Sourate 31 verset 22)

 

Le mot « Mouhsin » dans le verset signifie « exempt de shirk », aucune adoration, grande ou petite, n’est accomplie pour autre qu’Allah sbh, ou en association avec Lui.

Afin que vous compreniez clairement le sens d’adoration, qu’Allah sbh demande, prenons quelques exemples :

Quand la plupart des gens sont interrogés sur ce qu’est l’adoration, ils répondent que c’est prier, jeûner, donner la zakat, accomplir le hajj, et tout ce qui y ressemble. Ils savent aussi, que celui qui accomplit ces actes d’adoration pour un autre qu’Allah sbh alors il Lui a donné un associé.

Allah sbh nous informe qu’il y a d’autres formes d’adorations, qui ne sont pas moins importantes que la prière, le jeûne, la zakat, et le hajj, mais que beaucoup de gens ne connaissent pas.     

 

Allah sbh dit :

« …Le pouvoir n'appartient qu'à Allah. Il vous a commandé de n'adorer que Lui. Telle est la religion de la droiture ; mais la plupart des gens ne savent pas. »  

(Sourate 12 verset 40)

 

Ce noble verset nous informe que le droit de juger les gens dans tous les domaines de la vie, petits ou grands, ne revient à personne excepté à Allah sbh. Donc, le fait d’attribuer ce droit à Allah L’Unique est une adoration (qu’on accomplit pour Lui ). Donner tout ou partie de ce droit à une créature quelconque est du shirk (association à Allah) et fait sortir la personne de la communauté de l’Islam. De ce fait, ses actions sont nulles. Si elle ne s’en repent pas alors sa demeure sera le Feu de l’Enfer, où elle demeurera éternellement.


Par ailleurs, ce noble verset nous explique que beaucoup de gens ignorent le concept du Tawhid d'Allah sbh dans le pouvoir, et que le fait de n'accepter aucun jugement si ce n'est celui d'Allah sbh est une adoration tout comme la prière, le jeûne, la zakat et le hajj. Celui attribue le droit de gouverner à un autre qu'Allah sbh, alors il aura Lui associé.


De même, il nous expose que la véritable religion est celle dans laquelle le droit de légiférer n'appartient qu'à Allah L'Unique, aussi bien dans les grands que les petits litiges.

« …Telle est la religion de la droiture ; … »

                                               (Sourate 12 verset 40)

 

En effet, les droits de légiférer et de juger n'appartiennent à personne d'autre excepté à Lui, car Il détient les qualités de la véritable divinité, puisque Il est L'Unique qui mérite d'être adoré.


Si une personne donne ces droits à autre qu'Allah sbh ou à quelqu'un en association avec Lui (sans qu'Allah ne lui en ait donné la permission), alors elle Lui aura associé, aura adoré autre que Lui, et se sera opposé à Son Commandement. Allah sbh nous a ordonné de n'adorer personne excepté Lui ; Allah sbh dit ainsi :

« …Il vous a commandé de n'adorer que Lui… »

(Sourate 12 verset 40)

 

Quiconque donne le droit de juger entre les gens ou de légiférer à autre qu'Allah sbh, ou associe quelqu'un à Son Commandement, aura alors pris cet « autre qu'Allah » comme divinité même s'il ne dit pas clairement : « Tu es mon Seigneur ». Le simple fait d’attribuer ce droit, même s'il s'agit d'une petite part, à autre qu'Allah sbh, le rend adorateur de cet « autre ».


Beaucoup de gens savent que quiconque prie, jeûne, accomplit le pèlerinage pour autre qu'Allah sbh, aura alors associé, mais nombre d'entre eux ignore qu’il en est de même pour celui qui donne le droit de légiférer à un autre qu'Allah sbh. C'est cette réalité qu'Allah sbh explique en disant :

« …mais la plupart des gens ne savent pas. »

(Sourate 12 verset 40)

 

C'est-à-dire, ils ne savent pas que donner le droit de légiférer à autre qu'Allah sbh équivaut à Lui donner un associé, tout comme le fait de prier, jeûner et accomplir le pèlerinage pour autre que Lui. Cette ignorance les écarte de La (vraie) Religion de la droiture. Ils ne pourront y aspirer que lorsqu’ils attribueront entièrement le commandement à Allah L'Unique. Ceci est le sens de « Telle est la religion de la droiture ».



[1] c’est-à-dire accomplit des bonnes actions entièrement pour l’amour d’Allah sbh, sans aucune ostentation ni pour gagner des éloges ou une renommée etc… et qui les accomplit en conformité avec la Sounnah du messager d’Allah, Mohammed saw.

Partager cet article

Repost 0
Published by muwahhidin-vs-talafi
commenter cet article

commentaires

 

Tahakoum

 

  Le-Takfir-copie-1.jpg

 

  notion-de-base.jpgfleche2.jpg

  fleche.jpgReponse-aux-ambiguites.jpg

 

Comprendre l'Islam avec facilité

 

Comment se reconvertir a l'Islam

Recherche

  8365-حَدَّثَنَا فُضَيْلُ بْنُ عِيَاضٍ ، عَنِ الأَعْمَشِ ، عَنْ خَيْثَمَة ، عَنْ عَبْدِ اللهِ بْنِ عَمْرٍو , قَالَ : يَأْتِي عَلَى النَّاسِ زَمَانٌ يَجْتَمِعُونَ وَيُصَلُّونَ فِي الْمَسَاجِدِ وَلَيْسَ فِيهِمْ مُؤْمِنٌ. [مستدرك الحاكم برقم ٨٣٦٥]


Foudhayl Ibn Iyadh nous   rapporte, d’après Al-Amach, d’après Haythama, d’après Abd’Allah Ibn Amr   -qu’Allah les agrée- qui a dit : « Viendra au gens une époque ou il se rassemblerons et prierons dans les mosquées sans qu’il n’y est parmi eux, un seul croyant. » (Musulman Authentifié et rapporté par Al-Hakim n°8365, Ibn Abi Chayba n°30992, Kanz Al-Oumal n°31109, Al-Ajouri dans Al-shari’a page 87, Faryabi dans Sifat Al-Mounafiq n°101

 

30244- حَدَّثَنَا وَكِيعٌ ، عَن مُوسَى بْنِ عُبَيْدَةَ ، عَن وَهْبِ بْنِ وَهْبٍ ، عَن سَعِيدِ بْنِ الْمُسَيَّبِ ، عَن عُمَرَ ، أَنَّهُ كَانَ يَقُولُ إذَا اسْتَلَمَهُ يَعْنِي الْحَجَرَ : آمَنْت بِاللهِ وَكَفَرْت بِالطَّاغُوتِ. [مصنف ابن ابي شيبة برقم ٣٠٢٤٤]

 

Wakihrapporte, d’après Moussa Ibn Oubayda, d’après Wahb Ibn Wahb, d’après Saïd Ibn Al Moussayib, que Omar Ibn Al Khattab -qu'Allah les agrées- lorsqu’il touchait la pierre noir, disait : « J’ai Foi en Allah et je mécroie au Taghout » Rapporté par Ibn Abi Chayba dans sont Moussanaf n°30244 et n°16044

 

3518- حَدَّثَنَا حَاتِمُ بْنُ إسْمَاعِيلَ ، عَنْ جَعْفَرٍ ، عَنْ أَبِيهِ ، قَالَ : كَانَ عَلِيُّ بْنُ الْحُسَيْنِ يُعَلِّمُ وَلَدَهُ يَقُولُ قُلْ آمَنْت بِاَللَّهِ وَكَفَرْت بِالطَّاغُوتِ. [مصنف ابن ابي شيبة برقم ٣٥١٨]

 

Hatim Ibn Ismaïl rapporte d'après jaffar, d'après sont père qui dit: « Ali Ibn Al Housseyn -qu'Allah les agrées- enseignait a son fils ces paroles : « Dis : J’ai cru en Allah et mécru au Taghout. » Rapporté par Ibn Abi Chayba dans sont Moussanaf n°351

 

 

Mouadh Ibn Jabal –qu’Allah l’agrée- a dit : « J’accepte la vérité de quiconque l’apporte même si c’est un mécréant ou un pervers, et méfiez vous de l’égarement du sage, ils ont dis : comment savoir lorsqu’un mécréant dit une parole de vérité ? Il dit : la vérité est lumière. » Authentique rapporté par Abou Daoud n°4611 (202/4) Al-Hakim n°8422 (4/507) Bayhaqi n°20705 (10/210) Dhahabi 1/405 Majmoû‘Al Fatâwâ

Catégories