Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 juillet 2011 6 30 /07 /juillet /2011 22:19

Les quatres types dont le Takfir est évident.

Par l’imam Muhammad Ibn ‘Abd Al-Wahhab

 

Le Shaykh Muhammad Ibn Abdel Wahhab a été questionné à propos de son combat et sur la manière dont il jette l'anathème (Takfir) sur une personne. Il -qu’Allah lui fasse Miséricorde- répondit :

Nous avons les cinq piliers de l'Islam. Le premier d'entre eux [par lequel la personne est mécréante] fait référence aux deux témoignages de la foi (Shahadatayne), puis il y a les quatre piliers restants. En ce qui les concerne, s'il affirme leur caractère obligatoire mais les délaisse par négligence, même si nous le combattions afin de l'obliger à les pratiquer, nous ne le déclarons pas mécréant par le simple fait qu'il les a délaissés. Les savants ont divergé au sujet de l'incrédulité de celui qui délaisse la prière par paresse sans pour autant faire preuve de rejet obstiné (juhud). Ainsi nous ne jetons pas l'anathème (takfir) quel qu'en soit la cause, excepté ce sur quoi les savants se sont accordé, ce qui est le cas des deux témoignages de la foi[1].

Et nous jetons alors l'anathème sur lui après qu'il ait eu connaissance, donc après qu'il sache et qu'il renie. Ainsi nous disons que ceux que nous prenons en aversion (nos ennemis) sont de différents types:

Le premier type:

Celui qui est informé que le Tawhid est la religion d'Allah et de Son Messager , et qu'il a été apporté au peuple, et qu'il convient de déclarer que les croyance au sujet des pierres, des arbres et des hommes – qui est la religion de la majorité des gens – est du Shirk envers Allah , et qu'Allah a envoyé Son Messager pour l'interdire et pour combattre ces gens de sorte que toute la religion soit à Allah . Mais à côté de tout ceci il ne se tourne pas vers le Tawhid et ne l'apprend pas et n'y adhère pas et n'abandonne pas le Shirk, alors c'est un Kafir (impie) et nous le combattons pour son Kufr (mécréance). Puisqu'il a pris connaissance de la voie du Messager mais ne l'a pas suivie et qu'il a pris connaissance du Shirk mais ne l'a pas abandonné, même si à côté de cela il n'éprouve pas de haine pour la religion du Messager et pour ceux qui y adhèrent et même s'il ne se réjouit pas du Shirk ni ne l'embelli aux gens.

Le second type:

Celui qui a été informé de tout cela, toutefois il montre clairement son opposition envers la religion du Messager, même s'il proclame qu'il agit conformément à elle. Et il fait clairement l'éloge de celui qui a adoré Yussuf et Al-Ashqar et Abu 'Ali et Al Khidr, parmi les gens du Koweït, et il les considère mieux que celui qui pratique l'unicité d'Allah et qui délaisse le polythéisme. Il est en réalité pire que les premiers, et Allah dit à son sujet :

 

« Quand donc leur vint cela même qu'ils reconnaissaient, ils refusèrent d'y croire. Que la malédiction d'Allah soit sur les mécréants! »

[Sourate Al-Baqara 2:89].

 

Et c'est la personne au sujet duquel Allah dit aussi :

 

« Et si, après le pacte, ils violent leurs serments et attaquent votre religion, combattez alors les chefs de la mécréance - car, ils ne tiennent aucun serment - peut- être cesseront-ils? »

[Sourate At Tawbah 9:12]


Le troisième type:

Celui qui a pris connaissance du Tawhid, l'a aimé, l'a suivi et a pris connaissance du Shirk et l'a délaissé, cependant, il déteste les gens qui adhèrent au Tawhid et il aime les gens qui restent dans le Shirk. Ainsi, cette personne est également un mécréant et il est pareil à ceux dont Allah dit :

 

« C'est parce qu'ils ont de la répulsion pour ce qu'Allah a fait descendre (les décret du Coran et de la Sunnah) qu'Il a donc rendu vaines leurs œuvres »

[Sourate Muhammad 47:9]

 

Le quatrième type:

Celui qui est exempt de tout ceci[2], toutefois les habitants de sa ville expriment clairement leur hostilité aux gens du Tawhid et leur attachement au gens du Shirk, et ils s'efforcent de les combattre. Ainsi cette personne donne pour excuse qu'abandonner sa terre est difficile pour lui. Et il est alors "contraint" de combattre les gens du Tawhid au côté des gens de sa ville, et il s'efforce de le faire par sa richesse et sa personne. Ainsi cette personne est aussi un Kafir (mécréant) parce que si ces gens lui avaient ordonnées d'abandonner le jeûne du Ramadan et qu'il ne pouvait jeûner sans se séparer d'eux, il aurait agit ainsi. Et s'ils lui avaient ordonné d'épouser sa belle mère sans quoi il devait se séparer d'eux, alors il aurait agit ainsi. Et son alliance avec eux en combattant à leur côté avec sa personne et ses richesses lorsque ces gens veulent anéantir la religion d'Allah et de Son Messager est pire que cela, bien pire, pire. Ainsi cette personne est aussi un mécréant. Et c'est celui au sujet duquel Allah dit :

 

« Vous en trouverez d'autres qui cherchent à avoir votre confiance, et en même temps la confiance de leur propre tribu. Toutes les fois qu'on les pousse vers le Shirk (l'idolâtrie) ils y retombent en masse. [Par conséquent], s'ils ne restent pas neutres à votre égard, ne vous offrent pas la paix et ne retiennent pas leurs mains (de vous combattre), alors saisissez-les et tuez les où que vous les trouviez. Contre ceux-ci, Nous vous avons donné autorité manifeste »

[Sourate An-Nisa 4:91]

Ceci est ce que nous disons.

Ce n'est que grand mensonge et calomnie que de dire que nous jetons l'anathème en masse (Takfir Bil ‘Oumoum) et que nous rendons l'émigration (Hijrah) obligatoire sur celui qui peut ouvertement pratiquer sa religion, et que nous faisons le Takfir de celui qui n'est pas réellement mécréants et que ceci est semblable à cela et bien d'autres choses encore. Tout ceci n'est que mensonge et calomnie pour empêcher le peuple d'adhérer à la religion d'Allah et de Son Messager.

Alors que nous ne jugeons pas mécréant[3] celui qui adore l’idole qui se trouve sur la tombe d’Abdel Qâdir et ses semblables, à cause de leur ignorance, et que personne n’est venu les avertir, alors comment jugerions-nous mécréant celui qui n’associe personne à Allah simplement pour ne pas s’être exilé chez nous, et qu’il n’a pas mécru ni combattu ?!

 

Gloire à Toi Ô Allah, c’est une immense calomnie.

Plutôt, nous faisons le Takfir de ces quatre types, dû à leur hostilité envers Allah et Son Messager, et puisse Allah montrer Sa grâce à un homme qui s'est regardé et a su qu'il rencontrera Allah ainsi que Son Paradis et Son Enfer,

Et que le Salut et la Bénédiction soient sur Muhammad, sa famille et ses compagnons

 

Source : Ad-Durar As-Sunniyyah Volume 1 page 102 à 104.



[1] C.à.d. le fait de témoigner qu'il n'y a de divinité digne d'être adoré si ce n'est Allah et que Muhammad est son Serviteur et Messager ainsi que tout ce que ça implique

[2] C.-à-d. ce qui a été mentionné ci-dessus.

[3] Ishaq ‘ibn Abd ar-Rahman -qu’Allah lui fasse Miséricorde-  a dit : « Il m’est parvenu qu’un groupe prétendant être savant et religieux, qui suit, soi-disant, l’enseignement de Mouhammad ‘ibn Abd al-Wahhab, a dit que celui qui donne un associé à Allah et adore les idoles, ne devient pas automatiquement mécréant et idolâtre. Ceux qui m’ont rapporté cela ont entendu que certains frères avaient traité de mécréant et d’idolâtre un homme qui implorait l’aide du Prophète, sallallahou ‘alayhi wa sallam, et qu’un homme leur a dit : « Ne le traitez pas de mécréant sans lui avoir expliqué ! » Or, lui et ceux de son genre n’éprouvent aucune gêne à se mélanger aux idolâtres lors de leurs voyages et dans leurs demeures, et vont même étudier chez le plus grand mécréant des savants idolâtres … Ils ont dupé certains imbéciles de leurs adeptes qui ne connaissent rien … Ensuite, leur hérésie et leur ambiguïté s’est propagée au point qu’elle a fini par toucher certains frères privilégiés. Et la cause de ceci, et Allah sait le mieux, c’est qu’ils ont délaissé les livres fondamentaux, ainsi que leur manque d’intérêt pour ces livres, et leur manque de peur de l’égarement. Ils se sont passé des livres du cheikh Mouhammad ‘ibn Abd al-Wahhab, rahimahoullah, alors que s’y trouve tout ce qu’il faut comme réponses à ces ambiguïtés » (Source : at-Takfir al-Mou‘ayyîn, Aquidatoul-Mouwahhidîn, pages 169, 170)

Partager cet article

Repost 0
Published by muwahhidin-vs-talafi
commenter cet article

commentaires

 

Tahakoum

 

  Le-Takfir-copie-1.jpg

 

  notion-de-base.jpgfleche2.jpg

  fleche.jpgReponse-aux-ambiguites.jpg

 

Comprendre l'Islam avec facilité

 

Comment se reconvertir a l'Islam

Recherche

  8365-حَدَّثَنَا فُضَيْلُ بْنُ عِيَاضٍ ، عَنِ الأَعْمَشِ ، عَنْ خَيْثَمَة ، عَنْ عَبْدِ اللهِ بْنِ عَمْرٍو , قَالَ : يَأْتِي عَلَى النَّاسِ زَمَانٌ يَجْتَمِعُونَ وَيُصَلُّونَ فِي الْمَسَاجِدِ وَلَيْسَ فِيهِمْ مُؤْمِنٌ. [مستدرك الحاكم برقم ٨٣٦٥]


Foudhayl Ibn Iyadh nous   rapporte, d’après Al-Amach, d’après Haythama, d’après Abd’Allah Ibn Amr   -qu’Allah les agrée- qui a dit : « Viendra au gens une époque ou il se rassemblerons et prierons dans les mosquées sans qu’il n’y est parmi eux, un seul croyant. » (Musulman Authentifié et rapporté par Al-Hakim n°8365, Ibn Abi Chayba n°30992, Kanz Al-Oumal n°31109, Al-Ajouri dans Al-shari’a page 87, Faryabi dans Sifat Al-Mounafiq n°101

 

30244- حَدَّثَنَا وَكِيعٌ ، عَن مُوسَى بْنِ عُبَيْدَةَ ، عَن وَهْبِ بْنِ وَهْبٍ ، عَن سَعِيدِ بْنِ الْمُسَيَّبِ ، عَن عُمَرَ ، أَنَّهُ كَانَ يَقُولُ إذَا اسْتَلَمَهُ يَعْنِي الْحَجَرَ : آمَنْت بِاللهِ وَكَفَرْت بِالطَّاغُوتِ. [مصنف ابن ابي شيبة برقم ٣٠٢٤٤]

 

Wakihrapporte, d’après Moussa Ibn Oubayda, d’après Wahb Ibn Wahb, d’après Saïd Ibn Al Moussayib, que Omar Ibn Al Khattab -qu'Allah les agrées- lorsqu’il touchait la pierre noir, disait : « J’ai Foi en Allah et je mécroie au Taghout » Rapporté par Ibn Abi Chayba dans sont Moussanaf n°30244 et n°16044

 

3518- حَدَّثَنَا حَاتِمُ بْنُ إسْمَاعِيلَ ، عَنْ جَعْفَرٍ ، عَنْ أَبِيهِ ، قَالَ : كَانَ عَلِيُّ بْنُ الْحُسَيْنِ يُعَلِّمُ وَلَدَهُ يَقُولُ قُلْ آمَنْت بِاَللَّهِ وَكَفَرْت بِالطَّاغُوتِ. [مصنف ابن ابي شيبة برقم ٣٥١٨]

 

Hatim Ibn Ismaïl rapporte d'après jaffar, d'après sont père qui dit: « Ali Ibn Al Housseyn -qu'Allah les agrées- enseignait a son fils ces paroles : « Dis : J’ai cru en Allah et mécru au Taghout. » Rapporté par Ibn Abi Chayba dans sont Moussanaf n°351

 

 

Mouadh Ibn Jabal –qu’Allah l’agrée- a dit : « J’accepte la vérité de quiconque l’apporte même si c’est un mécréant ou un pervers, et méfiez vous de l’égarement du sage, ils ont dis : comment savoir lorsqu’un mécréant dit une parole de vérité ? Il dit : la vérité est lumière. » Authentique rapporté par Abou Daoud n°4611 (202/4) Al-Hakim n°8422 (4/507) Bayhaqi n°20705 (10/210) Dhahabi 1/405 Majmoû‘Al Fatâwâ

Catégories