Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 octobre 2011 7 02 /10 /octobre /2011 04:13

Sache qu’imiter consiste à accepter l’avis de quelqu’un sans connaitre la preuve légal sur laquelle il se base pour le fonder. « Et il n’y a pas de divergence entre les gens pour dire que l’imitation n’est pas un savoir, et qu’on ne qualifiera jamais un « imitateur » de savant. »14

C’est pour ça que les savants –puisse Allah leur faire miséricorde- ont interdit aux autres de les suivre aveuglément. Les Imâm –puisse Allah leur faire miséricorde- ont dit « La parole de toute personne est susceptible de se voir acceptée ou abandonnée sauf le messager d’Allah –puisse Allah le bénir et lui accorder le salut-

. »

L’imâm Abû Hanîfa –qu’Allah lui fasse miséricorde- par exemple disait :

« Lorsque vient le Hadîth du messager d’Allah –puisse Allah le bénir et lui accorder le salut- alors nous y obéissons immédiatement. Et lorsque nous vient le récit des compagnons –qu’Allah les agrée- alors nous y obéissons immédiatement. Mais lorsque nous vient l’avis des disciples, eh bien ils ne sont que des hommes et nous ne sommes que des hommes. »


Et l’imâm Mâlik –qu’Allah lui fasse miséricorde- disait : « Chacun d’entre nous peut rejeter ou être rejeté sauf celui qui se trouve dans cette tombe » il visait la tombe du messager d’Allah –puisse Allah le bénir et lui accorder le salut-.


L’imâm Châfi3î –qu’Allah lui fasse miséricorde- disait : « Si le Hadîth est authentique alors il devient mon avis » et il disait aussi « Si mes propos contredisent les propos du messager d’Allah –qu’Allah le bénisse et lui accorde le salut- alors jetez mes propos contre le mur. » Et il disait aussi « Les musulmans sont unanimes pour dire que celui à qui apparaît la sunna du messager d’Allah n’a en aucun cas le droit de l’abandonner pour suivre l’avis d’un autre. »


Et l’imâm Ahmad disait « Je ne peux que m’étonner de ces gens qui connaissent la chaine de narration du Hadîth et sa fiabilité, mais qui optent tout de même pour l’avis de Sufyân, alors qu’Allah a dit « Que ceux qui contreviennent à Son commandement prennent garde qu’un fléau ne les touche ou que ne les atteigne un douloureux châtiment. » » Et il disait « Ne me suivez pas aveuglément, ni moi ni Mâlik ni Châfi3î ni El Awzâ3î ni Eth-Thawrî, mais prenez de là où ils ont pris. »


‘Abdallah Ibn ‘Abbâs –qu’Allah l’agrée- disait « Il s’en faut peu pour que des pierres ne tombent du ciel sur vous! Je vous dis que le messager d’Allah –puisse Allah le bénir et lui accorder le salut- a dit, et vous me dites « Abû Bakr et ‘Umar ont dit » ?! »15

 

Le Cheykh savantissime Sulaymân Ibn ‘Abdallah qu’Allah lui fasse miséricorde a dit « Mais il est obligatoire et inévitable pour le croyant que de mettre en pratique le Livre d’Allah et la sunna de Son messager –puisse Allah le bénir et lui

 

accorder le salut- dès qu’ils lui parviennent et qu’il en a compris le sens, quelque soit le sujet auquel ils se rattachent, et même si cela doit l’amener à contredire qui que ce soit. Tel est le commandement que notre Seigneur nous a prescrit ainsi que notre prophète –que la paix et la bénédiction soient sur lui- et les savants sont unanimes sur ce point. Seuls les ignares imitateurs [Muqallid] contredisent cela, et ces derniers ne sont point des gens du savoir selon l’unanimité que nous ont relaté les gens de science tel Abû ‘Umar Ibn ‘Abdelbarr et d’autres… »16


Et ‘Abdullah Ibn Mas3ûd –puisse Allah l’agrée- a dit : « Conformez-vous et n’inventez pas [dans la religion] car cela vous suffit ! »


Et l’imâm El Awzâ3î –qu’Allah l’agrée- a disait « Tu te dois de suivre les traces des anciens même si les gens te rejettent, et prend garde aux opinions des hommes même s’ils les décorent pour te séduire. »


Ibn Taymiyya –qu’Allah lui fasse miséricorde- disait « Celui qui perd la preuve s’égare du chemin. »17


Et Ibn El Qayyim –puisse Allah lui faire miséricorde- a dit :

« Par Allah, ce n’est point les péchés que je crains, alors qu’ils sont sur la voie de la pitié et du pardon. Mais ce que je crains, c’est que mon cœur ne se dépouille de cette révélation et du Coran pour juge, et qu’il se satisfasse des opinions des hommes et de leurs fabulations… »

 

14 Propos d’Ibn El Qayyim dans I3lâm El Mûqi3în 1/45

15 Fath Ul Majîd 387, 388

Partager cet article

Repost 0
Published by muwahhidin-vs-talafi
commenter cet article

commentaires

 

Tahakoum

 

  Le-Takfir-copie-1.jpg

 

  notion-de-base.jpgfleche2.jpg

  fleche.jpgReponse-aux-ambiguites.jpg

 

Comprendre l'Islam avec facilité

 

Comment se reconvertir a l'Islam

Recherche

  8365-حَدَّثَنَا فُضَيْلُ بْنُ عِيَاضٍ ، عَنِ الأَعْمَشِ ، عَنْ خَيْثَمَة ، عَنْ عَبْدِ اللهِ بْنِ عَمْرٍو , قَالَ : يَأْتِي عَلَى النَّاسِ زَمَانٌ يَجْتَمِعُونَ وَيُصَلُّونَ فِي الْمَسَاجِدِ وَلَيْسَ فِيهِمْ مُؤْمِنٌ. [مستدرك الحاكم برقم ٨٣٦٥]


Foudhayl Ibn Iyadh nous   rapporte, d’après Al-Amach, d’après Haythama, d’après Abd’Allah Ibn Amr   -qu’Allah les agrée- qui a dit : « Viendra au gens une époque ou il se rassemblerons et prierons dans les mosquées sans qu’il n’y est parmi eux, un seul croyant. » (Musulman Authentifié et rapporté par Al-Hakim n°8365, Ibn Abi Chayba n°30992, Kanz Al-Oumal n°31109, Al-Ajouri dans Al-shari’a page 87, Faryabi dans Sifat Al-Mounafiq n°101

 

30244- حَدَّثَنَا وَكِيعٌ ، عَن مُوسَى بْنِ عُبَيْدَةَ ، عَن وَهْبِ بْنِ وَهْبٍ ، عَن سَعِيدِ بْنِ الْمُسَيَّبِ ، عَن عُمَرَ ، أَنَّهُ كَانَ يَقُولُ إذَا اسْتَلَمَهُ يَعْنِي الْحَجَرَ : آمَنْت بِاللهِ وَكَفَرْت بِالطَّاغُوتِ. [مصنف ابن ابي شيبة برقم ٣٠٢٤٤]

 

Wakihrapporte, d’après Moussa Ibn Oubayda, d’après Wahb Ibn Wahb, d’après Saïd Ibn Al Moussayib, que Omar Ibn Al Khattab -qu'Allah les agrées- lorsqu’il touchait la pierre noir, disait : « J’ai Foi en Allah et je mécroie au Taghout » Rapporté par Ibn Abi Chayba dans sont Moussanaf n°30244 et n°16044

 

3518- حَدَّثَنَا حَاتِمُ بْنُ إسْمَاعِيلَ ، عَنْ جَعْفَرٍ ، عَنْ أَبِيهِ ، قَالَ : كَانَ عَلِيُّ بْنُ الْحُسَيْنِ يُعَلِّمُ وَلَدَهُ يَقُولُ قُلْ آمَنْت بِاَللَّهِ وَكَفَرْت بِالطَّاغُوتِ. [مصنف ابن ابي شيبة برقم ٣٥١٨]

 

Hatim Ibn Ismaïl rapporte d'après jaffar, d'après sont père qui dit: « Ali Ibn Al Housseyn -qu'Allah les agrées- enseignait a son fils ces paroles : « Dis : J’ai cru en Allah et mécru au Taghout. » Rapporté par Ibn Abi Chayba dans sont Moussanaf n°351

 

 

Mouadh Ibn Jabal –qu’Allah l’agrée- a dit : « J’accepte la vérité de quiconque l’apporte même si c’est un mécréant ou un pervers, et méfiez vous de l’égarement du sage, ils ont dis : comment savoir lorsqu’un mécréant dit une parole de vérité ? Il dit : la vérité est lumière. » Authentique rapporté par Abou Daoud n°4611 (202/4) Al-Hakim n°8422 (4/507) Bayhaqi n°20705 (10/210) Dhahabi 1/405 Majmoû‘Al Fatâwâ

Catégories