Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
31 juillet 2011 7 31 /07 /juillet /2011 06:13

L’apostasie


L’apostasie, en arabe Ar-Ridda (الردّة    ) signifie : Revenir à la mécréance après avoir eu un Islam valable, en commettant un facteur d’apostasie.

 

Par contre, s’il s’était convertit à l’Islam sous la contrainte, puis une fois libre retourne à sa religion de départ, il n’est pas considéré apostat car l’Islam sous la contrainte n’est pas un Islam valable. De même ; s’il a été éduqué depuis sa naissance sur le Chirk attribué à l’Islam ; comme les adorateurs de tombe par exemple ; et qu’il n’a jamais de sa vie désavoué ce Chirk alors ce n’est pas un apostat mais un mécréant d’origine. 

 

Cheykh Hammad Ibn Nâçir Al Mou3ammar dit :

أما من دخل في دين الإسلام ثم ارتد، فهؤلاء مرتدون، وأمرهم عندك واضح; وأما من لم يدخل في دين الإسلام، بل أدركته الدعوة الإسلامية، وهو على كفره، كعبدة الأوثان، فحكمه حكم الكافر الأصلي، لأنا لا نقول الأصل إسلامهم، والكفر طارئ عليهم. بل نقول: الذين نشؤوا بين الكفار، وأدركوا آباءهم على الشرك بالله، هم كآبائهم، كما دل عليه الحديث الصحيح في قوله:" فأبواه يهودانه، أو ينصرانه، أو يمجسانه ". فإن كان دين آبائهم الشرك بالله، فنشأ هؤلاء واستمروا عليه، فلا نقول الأصل الإسلام والكفر طارئ، بل نقول: هم الكفار الأصليون 

    « Pour ce qui est de celui qui est entré dans la religion de l’Islam puis en sort : ce genre la sont des apostats, et leur cas ne te pose aucun problème. Quant à celui qui n’est jamais entré dans l’Islam mais qui à au contraire été atteint par l’appel de l’Islam alors qu’il était sur la mécréance comme l’adoration des idoles : le statut d’une telle personne est le statut du mécréant d’origine car nous ne disons pas d’une telle personne qu’elle est d’origine musulmane puis que la mécréance a surgit en lui. Nous disons plutôt que ceux qui ont grandit entre les mécréants et ont trouvé leurs parents donner des associés à Allah : ils sont comme leurs parents comme le prouve le Hadîth authentique où il est dit « ce sont ses parents qui en font un juif, un chrétien ou un mazdéen. » Si la religion de ses parents était de donner des associés à Allah et que [leurs enfants] ont grandit avec ça et on perpétué cette religion, non ne disons pas que de telles personnes sont à l’origine des musulmans et que la mécréance a surgit en eux. Nous disons au contraire que ce sont des mécréants d’origine. » [Dourar As-Saniyya 10/335]

 

Les facteurs d’apostasie sont :


Ø   Une parole, comme par exemple :

Ø   Insulter Allah.

Ø   Invoquer le secours des morts ou des saints.

Ø   Démentir Allah ou le Coran ou la Sounnah.

 

Ø   Un acte, comme par exemple :

Ø   Uriner sur le Coran.

Ø  Faire une offrande à une créature.

Ø  Remplacer une loi d’Allah par la loi d’une créature.

Ø  Recourir au jugement d’une autre loi que celle d’Allah lors des disputes.

 

Quant à la croyance et au doute, ils ne sont pas un facteur d’apostasie, car l’apostasie est un jugement qui ne peut être appliqué sur une personne qu’en fonction de ce qu’elle dit ou ce qu’elle fait, et nul ne connaît le contenu des cœurs si ce n’est Allah. Si une personne tombe dans une croyance ou un doute invalidant l’Islam, mais n’en manifeste aucun signe et ne déclare rien de sa croyance extérieurement, il ne sera pas apostat mais hypocrite, et il sera jugé musulman par les hommes tant qu’il n’exprime pas sa mécréance par une parole ou un acte.


De même sه un musulman dit « Je doute de l’Islam » ou « Je crois qu’Allah est Jésus » il sera jugé apostat même dans son cœur il ne doutait pas ou ne croyait pas ce qu’il dit, mais qu’il le dise pour plaisanté ou dans un but mondain.

 

Charaf Ad-Dîn Al Hajâouî[1]dit:

باب حكم المرتد وهو الذي يكفر بعد إسلامه ولو مميزا طوعا ولو هازلا فمن أشرك بالله أو جحد ربوبيته أو وحدانيته أو صفة من صفاته أو اتخذ له صاحبة أو ولدا أو ادعى النبوة أو صدق من ادعاها أو جحد نبيا أو كتابا من كتب الله أو شيئا منه أو جحد الملائكة أو البعث أو سب الله أو رسوله أو استهزأ بالله أو كتبه أو رسله

« Chapitre du statut de l’apostat, qui est celui qui devient mécréant après avoir été musulman majeur, même en plaisantant. Donc, quiconque donne un associé à Allah, ou renie Sa Seigneurie ou Son Unicité ou l’un de Ses attributs ou lui attribue une femme ou un enfant, ou prétend être prophète ou croit celui qui le prétend, ou renie un prophète ou un Livre d’Allah ou quoi que ce soit de l’un de ces Livres, ou renie les anges ou la résurrection ou insulte Allah ou Son messager ou se moque d’Allah ou de Ses Livres ou de Ses messagers… » [Al Iqnâ3 4/297]

 

Note : On ne déclare l’apostasie de quelqu’un qu’en fonction de son acte ou de sa parole, et on ne prend pas en compte l’intention ni la croyance de la personne, sauf lorsque la situation indique la probabilité d’une erreur ou d’une contrainte.

 

L’apostasie est de deux types :


Ø  L’apostasie simple : c’est l’apostasie qui ne cause pas de décadence à autrui, ni de sacrilège ni de guerre contre l’Islam ou les musulman. Exemple : se mettre à adorer les morts ou les monuments, se convertir au christianisme.

 

Ø  L’apostasie aggravée : c’est l’apostasie causant la décadence, accompagnée de sacrilège, de ruse, de meurtre ou d’insulte envers Allah ou Son messager.

 

La différence entre les deux concerne l’appel à la rétractation, c'est-à-dire : inviter l’apostat à revenir à l’Islam ; lorsque l’apostat est coupable d’une apostasie simple il est inviter à se rétracter, et s’il est coupable d’une apostasie aggravée il est exécuté sur le champ, par l’autorité de l’état Islamique. Mais s’il se repentit avant d’avoir été saisi par les musulmans, il existe alors une divergence entre les juristes à savoir si son repentir est accepté ou non.

 

·         Comment se déroule la rétractation ?


Ibn ‘Abdel Barr Al Maliki dit :

فقيل لمالك كيف يستتابون قال يقال لهم أتركوا ما أنتم عليه فإن فعلوا وإلا قتلوا

« Il fut demandé à l’imam Mâlik « Comment les invite-t-on à se rétracter ? Il dit « On leur ordonne de renoncer à leur précepte, et s’ils refusent alors ils sont exécutés. » [At-Tamhîd 5/309]

 

Note : L’apostasie n’est jamais causée par une croyance ou une intention, mais uniquement par une parole ou un acte. On ne dit jamais qu’une personne a apostasie car elle a eu l’intention de ceci, ou parce qu’elle a cru cela, mais on dit qu’une personne a apostasié car elle a dit ceci ou fait cela.

 

Remarque :Ceux qui considèrent que la cause d’apostasie est la croyance ou l’intention du cœur sont les Mourji’a.

 

Points à retenir :


Ø  L’apostasie est une mécréance survenant après un Islam valable.

 

Ø  L’apostasie est causée uniquement par des paroles ou des actes, et jamais par une croyance ou une intention.

 

Ø  Lorsque la cause d’apostasie est l’idolâtrie, il n’est pas une condition d’apporter des preuves à l’apostat avant de le déclarer apostat.

 

Ø  Lorsque la cause d’apostasie est la mécréance, il faudra alors lui présenter les preuves avant de le déclaré apostat, sauf s’il s’agit d’une chose qu’une personne telle que lui ne pouvait ignorer.

 

Ø  En principe, l’apostat à droit à un délai pour se rétracter, sauf si sont apostasie est aggravée.

 

Ø  La peine de l’apostat ne peut être rendue que par l’autorité religieuse de l’Etat islamique.



[1]              Il est Moûsâ Ibn Ahmad Ibn Moûsa Ibn Sâlim Ibn ‘Îsâ Ibn Sâlim Al Hijâouî, 968 de l’hégire (1560 ap. J.C.) Savant et juriste de tendance Hanbalite.

Partager cet article

Repost 0
Published by muwahhidin-vs-talafi
commenter cet article

commentaires

 

Tahakoum

 

  Le-Takfir-copie-1.jpg

 

  notion-de-base.jpgfleche2.jpg

  fleche.jpgReponse-aux-ambiguites.jpg

 

Comprendre l'Islam avec facilité

 

Comment se reconvertir a l'Islam

Recherche

  8365-حَدَّثَنَا فُضَيْلُ بْنُ عِيَاضٍ ، عَنِ الأَعْمَشِ ، عَنْ خَيْثَمَة ، عَنْ عَبْدِ اللهِ بْنِ عَمْرٍو , قَالَ : يَأْتِي عَلَى النَّاسِ زَمَانٌ يَجْتَمِعُونَ وَيُصَلُّونَ فِي الْمَسَاجِدِ وَلَيْسَ فِيهِمْ مُؤْمِنٌ. [مستدرك الحاكم برقم ٨٣٦٥]


Foudhayl Ibn Iyadh nous   rapporte, d’après Al-Amach, d’après Haythama, d’après Abd’Allah Ibn Amr   -qu’Allah les agrée- qui a dit : « Viendra au gens une époque ou il se rassemblerons et prierons dans les mosquées sans qu’il n’y est parmi eux, un seul croyant. » (Musulman Authentifié et rapporté par Al-Hakim n°8365, Ibn Abi Chayba n°30992, Kanz Al-Oumal n°31109, Al-Ajouri dans Al-shari’a page 87, Faryabi dans Sifat Al-Mounafiq n°101

 

30244- حَدَّثَنَا وَكِيعٌ ، عَن مُوسَى بْنِ عُبَيْدَةَ ، عَن وَهْبِ بْنِ وَهْبٍ ، عَن سَعِيدِ بْنِ الْمُسَيَّبِ ، عَن عُمَرَ ، أَنَّهُ كَانَ يَقُولُ إذَا اسْتَلَمَهُ يَعْنِي الْحَجَرَ : آمَنْت بِاللهِ وَكَفَرْت بِالطَّاغُوتِ. [مصنف ابن ابي شيبة برقم ٣٠٢٤٤]

 

Wakihrapporte, d’après Moussa Ibn Oubayda, d’après Wahb Ibn Wahb, d’après Saïd Ibn Al Moussayib, que Omar Ibn Al Khattab -qu'Allah les agrées- lorsqu’il touchait la pierre noir, disait : « J’ai Foi en Allah et je mécroie au Taghout » Rapporté par Ibn Abi Chayba dans sont Moussanaf n°30244 et n°16044

 

3518- حَدَّثَنَا حَاتِمُ بْنُ إسْمَاعِيلَ ، عَنْ جَعْفَرٍ ، عَنْ أَبِيهِ ، قَالَ : كَانَ عَلِيُّ بْنُ الْحُسَيْنِ يُعَلِّمُ وَلَدَهُ يَقُولُ قُلْ آمَنْت بِاَللَّهِ وَكَفَرْت بِالطَّاغُوتِ. [مصنف ابن ابي شيبة برقم ٣٥١٨]

 

Hatim Ibn Ismaïl rapporte d'après jaffar, d'après sont père qui dit: « Ali Ibn Al Housseyn -qu'Allah les agrées- enseignait a son fils ces paroles : « Dis : J’ai cru en Allah et mécru au Taghout. » Rapporté par Ibn Abi Chayba dans sont Moussanaf n°351

 

 

Mouadh Ibn Jabal –qu’Allah l’agrée- a dit : « J’accepte la vérité de quiconque l’apporte même si c’est un mécréant ou un pervers, et méfiez vous de l’égarement du sage, ils ont dis : comment savoir lorsqu’un mécréant dit une parole de vérité ? Il dit : la vérité est lumière. » Authentique rapporté par Abou Daoud n°4611 (202/4) Al-Hakim n°8422 (4/507) Bayhaqi n°20705 (10/210) Dhahabi 1/405 Majmoû‘Al Fatâwâ

Catégories