Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
31 juillet 2011 7 31 /07 /juillet /2011 07:24

Ce sont les preuves légales qui sont prisent en compte lors du verdict, et non la conviction de l’accusé.


Cela veut dire que lorsque nous jugeons un individu apostat d’après ses actes et ses paroles, nous le faisons car les preuves du Coran et de la Sounna nous l’ordonnent, et pas parce que l’accusé a conviction d’être coupable d’apostasie.

 

Contrairement à ce que prétendent certains égarés, en particulier ceux qui polémiquent en faveurs des savants serviteurs des Tawâghît : Un musulman ne devient pas apostat tant qu’il est convaincu d’être musulman et de défendre la vérité.

 

Exemple: Si un homme adore un autre qu’Allah en pensant que c’est ce qu’Allah lui a demandé de faire, et que c’est sa conviction : nous n’allons pas prendre en compte son opinion pour le juger car nous n’avons Foi qu’en la Loi d’Allah uniquement ; or la Loi d’Allah stipule que celui qui adore un autre qu’Allah est un mécréant et c’est la seule source de jugement prise en compte chez les musulmans.

 

Exemple actuel : Les dirigeants arabes sont aujourd’hui tous coupables, non pas d’une, mais bien d’une multitude de causes d’apostasie et de sacrilèges. Mais malgré cela, des savants du mal se sont mis à leur service pour les défendre, et pour donner des Fatwâ pour interdire la rébellion contre eux, et à leur donner des Fatwâ pour leur permettre certains de leurs actes. Eh bien, à partir du moment où ces savants du mal savent ce que font ces Tawâghît, et malgré cela les défendent contre les musulmans : ils sont apostats même s’ils sont convaincu que leurs dirigeants sont des musulmans monothéistes et que ceux qui se rebellent contre eux sont des Khawârij hérétiques : car ce qui compte lors du verdict ce sont les preuves de la Loi Islamique et non la conviction de l’accusé.

 

Allah a dit : « Si la vérité était conforme à leurs désires, alors les cieux, la terre et ceux qui s'y trouvent seraient certes corrompus. Au contraire, Nous leur avons donné leur rappel. Mais ils s'en détournent. »Sourate 23 verset 71.

 

Et Allah a dit : « Suivez ce qui vous a été descendu venant de votre Seigneur et ne suivez pas d'autres alliés que Lui. Mais vous vous souvenez peu. » Sourate 7 verset 3

 

Et Allah a dit « Juge alors parmi eux d'après ce qu'Allah a fait descendre, et ne suis pas leurs passions, et prends garde qu'ils ne tentent de t'éloigner d'une partie de ce qu'Allah t'a révélé. » Sourate 5 verset 49

 

Et Allah a dit : « Ils ont certes pris les diables pour alliés, et ils pensent être bien guidé… »Sourate 7 verset 30

 

Cheykh Al Islam Ibn Taymiya dit :

فذهب فريق من أهل الكلام، مثل أبي على وأبي هاشم والقاضي أبي بكر والغزالي إلى قول مُبْتَدَع يشبه في المجتهدات قول الزنادقة الإباحية في المنصوصات، وهو أنه ليس لهذه الحادثة حكم عند اللّه في نفس الأمر، وإنما حكمه في حق كل مكلف يتبع اجتهاده واعتقاده، فمن اعتقد وجوب الفعل فهو واجب عليه، ومن اعتقد تحريمه فهو حرام عليه... هذا ملخص قولهم‏.‏ وأما السلف والفقهاء والصوفية والعامة وجمهور المتكلمين فعلى إنكار هذا القول، وأنه مخالف للكتاب والسنة وإجماع السلف، بل هو مخالف للعقل الصريح

  « Un groupe de philosophe comme Abou ‘Alî, Aboû Hâchim, Al Qâdhî Abou Bakr et Al Ghazâlî, ont alors suivit un précepte hérétique ressemblant à celui des perfides : selon lequel aucune de ces choses n’a de statut auprès d’Allah, mais son statut revient à l’avis et la conviction de chaque personne responsable : celui qui croit en l’obligation d’une chose ; elle lui sera alors obligatoire, et celui qui croit en l’interdiction d’une chose : elle lui sera interdite… Ceci est en résumé leur précepte. Quant aux Salafs, aux juristes, aux Soufî, à la populace et la majorité des philosophes : ils condamnent tous ce précepte et le considère comme opposé au Coran, à la Sounna et à l’unanimité des Salafs, et s’oppose même à toute raison évidente. »[1][Majmoû‘ Al Fatâwâ 19/143, 144]

 

De même, si nous devions juger les gens en fonctions de ce qu’ils pensent : nous devrions juger les juifs et les chrétiens musulmans et bien guidé vu qu'ils sont convaincus d’être sur la vérité et de suivre la volonté du Seigneur des mondes.

 

Ce pourquoi cette règle contredit le précepte hérétique de certains groupes Jihadistes qui donnent des excuses aux savants du mal, et disent : « Lorsqu’ils défendent les Tawâghît, c’est parce qu’ils sont convaincu que ces dirigeants ne sont pas des Tawâghît : comment pouvez vous les accuser d’aider les Tawâghît alors que pour eux ces gens ne sont pas des Tawâghît ! »


Nous leur répondons : Nous les jugeons en fonction de leurs actes et non en fonctions de ce qu’ils pensent : ils savent qu’il y a deux camps : celui des dirigeants qui abolissent la Loi d’Allah et celui des musulmans qui se battent pour que revienne la Loi d’Allah, et lorsqu’ils doivent choisir qui aider et qui combattre ; ils aident ceux qui abolissent la Loi d’Allah contre ceux qui réclament la Loi d’Allah : et ceci est une apostasie selon la Loi d’Allah, et c’est ceci que nous appliquons sur eux même si eux pensent autre chose.


D’ailleurs, s’ils pensent que ceux qui imposent le recours à la Loi du Tâghoût ou appliquent la démocratie ou fondent les assemblées idolâtres méritent plus d’être soutenu que les musulmans qui n’adorent qu’Allah : c’est qu’ils ignorent qu’est ce que l’idolâtrie et ignorent qu’est ce que le monothéisme ; ou alors qu’ils le savent mais par orgueil contre l’Islam et par amour pour les Tawâghît : prétendent que les Tâghoût sont mieux que les croyants, comme le fit Ka‘b Ibn Al Achraf, Allah nous a révélé à son sujet : « N’as-tu pas vu ce qui ont reçut une part du Livre, prêter Foi au Jibt et au Tâghoût ? Ils disent aux mécréants « Ceux là sont mieux guidé que les croyants » » Sourate 4 verset 51.

 

Points à retenir :


Ø   Il n’est pas nécessaire que l’apostat soit conscient qu’il est un apostat, ni même qu’il soit conscient que ce qu’il a commis le sort de l’Islam.


Nous ne nous référons pas à la croyance des gens pour les juger : nous ne nous référons qu’au Livre d’Allah et la Sounna de Son messager, et à l’Unanimité de la communauté.



[1] La parole d’Ibn Taymiya a été légèrement résumée à l’endroit des points de suspensions.

Partager cet article

Repost 0
Published by muwahhidin-vs-talafi
commenter cet article

commentaires

 

Tahakoum

 

  Le-Takfir-copie-1.jpg

 

  notion-de-base.jpgfleche2.jpg

  fleche.jpgReponse-aux-ambiguites.jpg

 

Comprendre l'Islam avec facilité

 

Comment se reconvertir a l'Islam

Recherche

  8365-حَدَّثَنَا فُضَيْلُ بْنُ عِيَاضٍ ، عَنِ الأَعْمَشِ ، عَنْ خَيْثَمَة ، عَنْ عَبْدِ اللهِ بْنِ عَمْرٍو , قَالَ : يَأْتِي عَلَى النَّاسِ زَمَانٌ يَجْتَمِعُونَ وَيُصَلُّونَ فِي الْمَسَاجِدِ وَلَيْسَ فِيهِمْ مُؤْمِنٌ. [مستدرك الحاكم برقم ٨٣٦٥]


Foudhayl Ibn Iyadh nous   rapporte, d’après Al-Amach, d’après Haythama, d’après Abd’Allah Ibn Amr   -qu’Allah les agrée- qui a dit : « Viendra au gens une époque ou il se rassemblerons et prierons dans les mosquées sans qu’il n’y est parmi eux, un seul croyant. » (Musulman Authentifié et rapporté par Al-Hakim n°8365, Ibn Abi Chayba n°30992, Kanz Al-Oumal n°31109, Al-Ajouri dans Al-shari’a page 87, Faryabi dans Sifat Al-Mounafiq n°101

 

30244- حَدَّثَنَا وَكِيعٌ ، عَن مُوسَى بْنِ عُبَيْدَةَ ، عَن وَهْبِ بْنِ وَهْبٍ ، عَن سَعِيدِ بْنِ الْمُسَيَّبِ ، عَن عُمَرَ ، أَنَّهُ كَانَ يَقُولُ إذَا اسْتَلَمَهُ يَعْنِي الْحَجَرَ : آمَنْت بِاللهِ وَكَفَرْت بِالطَّاغُوتِ. [مصنف ابن ابي شيبة برقم ٣٠٢٤٤]

 

Wakihrapporte, d’après Moussa Ibn Oubayda, d’après Wahb Ibn Wahb, d’après Saïd Ibn Al Moussayib, que Omar Ibn Al Khattab -qu'Allah les agrées- lorsqu’il touchait la pierre noir, disait : « J’ai Foi en Allah et je mécroie au Taghout » Rapporté par Ibn Abi Chayba dans sont Moussanaf n°30244 et n°16044

 

3518- حَدَّثَنَا حَاتِمُ بْنُ إسْمَاعِيلَ ، عَنْ جَعْفَرٍ ، عَنْ أَبِيهِ ، قَالَ : كَانَ عَلِيُّ بْنُ الْحُسَيْنِ يُعَلِّمُ وَلَدَهُ يَقُولُ قُلْ آمَنْت بِاَللَّهِ وَكَفَرْت بِالطَّاغُوتِ. [مصنف ابن ابي شيبة برقم ٣٥١٨]

 

Hatim Ibn Ismaïl rapporte d'après jaffar, d'après sont père qui dit: « Ali Ibn Al Housseyn -qu'Allah les agrées- enseignait a son fils ces paroles : « Dis : J’ai cru en Allah et mécru au Taghout. » Rapporté par Ibn Abi Chayba dans sont Moussanaf n°351

 

 

Mouadh Ibn Jabal –qu’Allah l’agrée- a dit : « J’accepte la vérité de quiconque l’apporte même si c’est un mécréant ou un pervers, et méfiez vous de l’égarement du sage, ils ont dis : comment savoir lorsqu’un mécréant dit une parole de vérité ? Il dit : la vérité est lumière. » Authentique rapporté par Abou Daoud n°4611 (202/4) Al-Hakim n°8422 (4/507) Bayhaqi n°20705 (10/210) Dhahabi 1/405 Majmoû‘Al Fatâwâ

Catégories